L’externalisation de mes données, pourquoi et comment ?

L’externalisation de mes données, pourquoi et comment ?

Externaliser les données est une étape indispensable aux entreprises dotées de réseaux informatiques, et en particulier aux petites et moyennes entreprises qui n’ont ni les capacités financières ni les compétences technologiques nécessaires pour assurer la gestion et la protection de leurs données informatiques. Cet article vous permettra d’acquérir une bonne compréhension du concept de l’externalisation des données, et de comprendre pourquoi ce procédé est si important au sein d’une entreprise faisant l’utilisation de précieuses données informatiques.

Les problèmes liés au stockage des données informatiques en entreprise

De nombreuses entreprises se servent de disques durs externes, ou même de clés USB dans le but de stocker leurs données de manière locale. Il s’agit d’un véritable problème, particulièrement courant au sein des petites et moyennes entreprises. Cela s’avère d’autant plus exact lorsqu’elles ne disposent pas des ressources nécessaires à la mise en place d’un dispositif local assurant la sécurité et la sauvegarde de leurs données informatiques. Elles encourent alors deux risques principaux :

  • La perte : L’utilisation de simples disques durs externes et de clés USB dont la durée de vie est limitée augmente les risques de pertes de données. C’est un risque majeur, car 80 % des entreprises ayant perdu leurs données informatiques ont fait faillite dans les 12 mois ;
  • Le vol : Un autre problème lié au stockage de vos données informatiques de manière locale est le fait que vous êtes entièrement responsable de leur sécurisation. Malheureusement, un grand nombre d’entreprises avoue ne pas faire preuve d’un niveau de cybersécurité suffisant.

La perte de données informatiques peut engendrer des pertes financières conséquentes, et le vol des données confidentielles de vos clients pourrait aussi vous causer de nombreux problèmes d’un point de vue légal. Heureusement, il existe des solutions vous permettant une gestion à la fois plus simple et plus fiable de vos données informatiques. L’externalisation des données est une des solutions les plus accessibles à une petite ou moyenne entreprise.

En quoi consiste l’externalisation des données informatiques ?

Pour effectuer l’externalisation des données informatiques de votre entreprise, vous devrez faire appel à un service spécialisé proposant un hébergement sécurisé (au sein d’un data center). Vos données seront ainsi stockées sur un serveur pris en charge par des experts de la cybersécurité capables à la fois de garantir :

  • Un très haut niveau de sécurité ;
  • Des sauvegardes régulières qui minimiseront la perte potentielle de données ;
  • Un service très simple à utiliser.

En effet, il vous permettra d’accéder à vos données en toute aisance et à tout moment en étant aussi transparent que possible. De plus, vous pourrez faire appel à un service client très compétent pour vous assister à tout moment lors de l’apprentissage et de l’utilisation du produit. Cela signifie que vous pourrez faire l’utilisation de l’externalisation de vos données sans la moindre compétence informatique.

Comment les services d’externalisation des données répondent-ils à vos attentes ?

Les services d’externalisation des données informatiques s’adaptent à vos besoins. Vous aurez la possibilité de choisir une solution sur mesure, d’après plusieurs critères :

  • La quantité de données ;
  • La fréquence d’accès ;
  • Le taux de transfert de fichiers nécessaire ;
  • Le budget.

De plus, ces services offrent une grande flexibilité. Lors de la croissance progressive de votre entreprise, vous aurez besoin de davantage d’espace de stockage pour vos données informatiques. Les solutions d’externalisation des données s’adaptent encore une fois à l’évolution de vos besoins afin que vous bénéficiez d’un service continu de haute qualité.

Quels sont les autres avantages d’externaliser les données de son entreprise ?

Externaliser vos données informatiques vous permet aussi de faire des économies. En effet, assurer la sécurité de vos fichiers au sein du réseau local de votre entreprise est non seulement délicat, mais aussi particulièrement coûteux si vous souhaitez faire l’acquisition de l’infrastructure adaptée à vos besoins. L’externalisation des données offre la possibilité aux petites et moyennes entreprises de bénéficier d’un haut niveau de protection de leurs données, tout en réduisant les coûts associés.

L’externalisation des données est une étape importante pour toute entreprise faisant l’utilisation de données sensibles. Cela s’avère d’autant plus exact dans le cas où vous stockeriez les informations confidentielles de vos clients, étant donné que vous devrez vous assurer qu’elles sont protégées des pertes et du vol. L’externalisation des données vous offre la possibilité de faire appel à des experts et à un procédé d’automatisation pour la gestion de vos données.

Best practice : créer et sécuriser un accès WiFi invité 

Best practice : créer et sécuriser un accès WiFi invité 

Quel que soit votre secteur d’activité, votre typologie de clientèle ou que vous soyez en B to B ou B to C proposer un accès wifi invité, dans vos locaux, à vos visiteurs, est devenu indispensable. Beaucoup d’entreprises ont encore tendance à donner les accès à leur réseau professionnel or, c’est une pratique qui met en péril la sécurité de votre réseau d’entreprise et de votre système d’information dans sa globalité.

Pour commencer qu’est-ce qu’une connexion WiFi invité ou WiFi guest ?

Une connexion WiFi invité vous permet de mettre à disposition de vos visiteurs, vos fournisseurs, vos partenaires ou vos clients, l’accès à internet via un réseau créé en parallèle de votre réseau d’entreprise. Ainsi ce point d’accès est dissocié de votre réseau et les personnes s’y connectant ne pourront pas accéder à votre réseau local, ils devront se contenter de surfer sur internet. Malgré tout, cet accès est tout aussi sécurisé et rapide que votre connexion professionnelle.

Pourquoi proposer un WiFi invité sécurisé ?

Vous l’aurez compris, le plus gros avantage du WiFi invité est de mettre à disposition votre connexion internet tout en maintenant la sécurisation de votre réseau et en garantissant l’intégrité de vos données.

Outre l’aspect sécuritaire, proposer un accès WiFi invité véhicule une bonne image de marque à vos visiteurs et améliore leur confort lors de leur visite au sein de votre entreprise.

La mise en place d’une connexion WiFi invité permet, notamment, de :

  • Authentifier vos visiteurs
  • Filtrer les différents flux
  • Garantir la sécurité de votre réseau en interdisant les échanges directs entre les visiteurs ou avec votre réseau local
  • Améliorer le confort de vos utilisateurs et de vos visiteurs

Quels usages possibles ?

Le WiFi guest peut être utilisé dans beaucoup de cas de figure et ces usages varient en fonction de votre secteur d’activité ou de votre typologie de client par exemple. Mais avant même de parler de vos clients ou de vos visiteurs, le WiFi Guest peut être utile à vos propres collaborateurs. En effet, dans le cadre de la pratique du BYOD (Bring Your Own Device) par exemple, vos collaborateurs peuvent utiliser cette connexion pour surfer sur leurs équipements personnels tout en garantissant de préserver la sécurité de votre SI.

Cela rend service à vos collaborateurs, mais pas seulement, c’est utile à toutes les personnes qui sont susceptibles de se rendre dans vos locaux : fournisseurs, clients, prospects, partenaires, comité de direction etc… Effectivement, quoi de plus frustrant pour un futur client, par exemple, que de ne pas pouvoir accéder rapidement à des fichiers importants sur son drive, car vous ne connaissez pas le mot de passe WiFi ou encore qu’il est composé de 34 caractères et qu’il s’est trompé 3 fois en l’écrivant …

L’un des secteurs d’activité ou le WiFi invité est le plus utilisé est évidemment le secteur de l’hôtellerie, restauration. En effet, le temps ou l’accès WiFi était payant (souvent très cher d’ailleurs) et limité en temps est quasiment révolue. Pour la plupart d’entre nous avoir accès à internet gratuitement et rapidement à l’hôtel ou au restaurant est devenu quelque chose de normal. Pour certains d’entre nous, cela peut même être un critère de sélection, d’où l’importance de mettre à disposition une connexion invitée dans votre établissement.

Le WiFi invité est également particulièrement plébiscité dans les magasins et les centres commerciaux. Pour séduire de plus en plus de consommateurs, il devient primordial de s’inscrire dans une démarche « phygital » qui consiste à appliquer les méthodes du marketing digital à un point de vente physique. Le meilleur moyen d’atteindre sa cible dans ce cas de figure est internet, il est donc essentiel que les visiteurs y aient facilement accès. Grâce au WiFi Guest, votre établissement amorce ainsi sa digitalisation et offre une expérience client toujours plus immersive.

Le WiFi invité est également particulièrement pertinent pour des établissements accueillant des personnes. Cela peut être un centre de formation, pour permettre aux étudiants de travailler dans de bonnes conditions comme un établissement d’hébergement pour les personnes âgées pour proposer l’accès à internet à ses résidents ainsi qu’aux personnes qui leur rendent visite.

Vous l’aurez compris, l’usage du WiFi invité peut être multiple et toucher tous types de secteurs d’activité. Le WiFi invité est devenu indispensable, ne serait-ce que pour proposer à vos visiteurs une connexion fiable, sécurisée, rapide et qui ne puisse pas menacer l’intégrité de vos données et de votre Système d’Information.

Comment mettre en place une connexion WiFi Invitée ?

Créer une connexion WiFi invitée ne nécessite pas, contrairement à ce que l’on peut parfois penser, de souscrire à un deuxième abonnement internet. En effet, le WiFi invité n’est qu’un réseau parallèle qui utilise la même connexion internet. Dans le cadre privé, il est généralement très facile de créer une connexion WiFi invité, il vous suffit de vous rendre dans les paramètres de votre box internet et de suivre les différentes étapes. En revanche, dans le cadre professionnel, il est important de faire appel à un prestataire informatique pour être certain de déployer un WiFi invité dans le respect des différentes réglementations et lois autour de la gestion des données (ex : RGPD). Car la mise en place de ce type d’outil nécessite d’être vigilant. Il est important de garantir la sécurisation de ce réseau, mais également d’en contrôler les accès, afin d’éviter toute dérive sécuritaire.

Affranchissez-vous de la gestion de votre informatique d’entreprise

Affranchissez-vous de la gestion de votre informatique d’entreprise

Vous avez le sentiment de subir l’informatique et que vous et vos collaborateurs perdez un temps considérable à résoudre des incidents informatiques trop fréquents ? Cet article est fait pour vous. Avoir un système d’information correctement dimensionné et géré n’est pas réservé aux plus grandes entreprises, les PME dont le budget informatique est restreint peuvent elles aussi bénéficier d’un accompagnement informatique adapté. Déléguer la gestion de son informatique d’entreprise peut-être la solution…

 

L’infogérance informatique, qu’est-ce que c’est ?

Avant toute chose l’infogérance informatique est un concept très simple, il consiste à confier tout ou partie de la gestion de votre système d’information à un prestataire informatique. Selon les offres et les prestataires, une prestation d’infogérance peut inclure notamment :

  • La gestion et l’optimisation de votre parc informatique
  • La résolution des problèmes informatiques auxquels font face vos utilisateurs
  • Le maintien à jour de vos licences informatiques
  • La surveillance en temps réel de votre système d’information
  • La sauvegarde quotidienne de vos données et de votre système d’information dans son ensemble
  • La sensibilisation de vos utilisateurs aux risques sécuritaires et aux obligations légales (exemple RGPD)

 

Quel intérêt de déléguer la gestion de son informatique ?

L’informatique peut être source de frustration lorsqu’il n’est pas correctement géré. Une entreprise dont l’informatique n’est pas adaptée à son activité n’est pas en mesure de se consacrer pleinement à son cœur de métier. Certains collaborateurs se retrouvent alors contraints de résoudre des problèmes informatiques bloquants ou encore de subir des lenteurs qui sont source de stress et qui les empêchent de faire correctement leur travail. D’autre part, un système informatique peut représenter une faille de sécurité pour votre entreprise dans le cas d’un SI mal sécurisé. D’autant que contrairement à ce que l’on peut parfois penser, ce ne sont pas seulement les grandes entreprises qui sont exposées aux cybers-attaques. En effet une étude de Kaspersky et Euler Hermes révèle que, l’an dernier, plus d’une PME sur cinq a été victime d’une cyber-attaque. D’après cette même étude une PME sur deux reconnaît ne pas sensibiliser ses employés aux enjeux sécuritaires. Il est pourtant très important d’avertir vos collaborateurs sur les dangers potentiels d’une mauvaise utilisation de l’outil informatique. Car au-delà des pertes financières éventuelles, une attaque informatique, peut nuire à la réputation de votre entreprise ou encore mettre en péril l’un de vos clients. Faire appel à un prestataire d’infogérance vous permet justement de faire abstraction de ces préoccupations et de déchargez vos collaborateurs de l’ensemble de leurs contraintes liées à l’informatique.

 

Comment mettre en place une prestation d’infogérance ?

La clé pour choisir la bonne prestation d’Infogérance est de correctement identifier les besoins de votre entreprise et surtout de faire le bon choix de prestataire. Dans un premier temps, établissez un cahier des charges pour cerner vos besoins, si vous ne savez pas par où commencer, nous vous conseillons d’utiliser notre modèle de cahier des charges.
Une fois que vous y voyez plus clair quant aux besoins en informatique de votre entreprise, il va falloir choisir le prestataire à même de proposer une solution d’infogérance en phase avec vos besoins. Il faut donc identifier un prestataire compétent, mais pas seulement…Pour déléguer la gestion de son informatique dans les meilleures conditions, il faut trouver le prestataire capable de comprendre le contexte particulier de votre entreprise et son fonctionnement. Pour être sûr de faire le bon choix, privilégiez un prestataire qui a plusieurs références dans votre secteur d’activité, cela vous permettra de choisir un prestataire d’infogérance compétent et qui comprend les enjeux techniques de votre métier. Si vous êtes déjà accompagné par un prestataire informatique, soyez, par ailleurs, vigilant à la période d’engagement de votre contrat.

 

Déléguer la gestion de son informatique pour se recentrer sur son cœur de métier

Vous l’avez compris, une entreprise qui souscrit à un contrat d’infogérance peut en tirer beaucoup de bénéfices et tout particulièrement une PME.
Si vous faites le bon choix en terme de prestation mais aussi de prestataire, vous pourrez observer plusieurs retombées bénéfiques sur le long terme :

  • Des coûts lissés grâce à un parc informatique optimisé
  • Un système d’information rapide et fonctionnel
  • Une résolution à distance et sur site des incidents techniques de vos utilisateurs
  • Un reporting de l’état, en temps réel, de votre système d’information
  • Un système d’information sécurisé
  • Une gestion des données conforme aux obligations légales (exemple : RGPD)
  • Une sensibilisation accrue, de vos utilisateurs, aux différents enjeux sécuritaires
  • Une gestion optimisée de vos données et de ceux de vos parties prenantes
  • Un accompagnement dans l’évolution de votre système d’information selon vos nouveaux besoins
  • Et bien plus encore…

Vous êtes convaincus que l’infogérance peut-être une solution pour vous affranchir de la gestion de votre informatique d’entreprise mais vous avez encore quelques réserves quant aux bénéfices que vous pouvez en tirer ? La plupart des prestataires d’infogérances proposent des périodes d’essai pour vous conforter dans votre choix.

Comment bien choisir son serveur informatique ?

Comment bien choisir son serveur informatique ?

L’acquisition d’un serveur informatique n’est pas à prendre à la légère, c’est un investissement important qui peut permettre à votre entreprise de faire des économies et d’améliorer son rendement. Mais le choix d’un serveur inadapté peut avoir l’effet inverse et déstabiliser l’organisation de votre entreprise. Il est donc important de se poser les bonnes questions et de suivre certaines étapes pour choisir son serveur informatique d’entreprise.

Cet article s’adresse aux entreprises qui souhaitent internaliser leur infrastructure serveur, si votre choix se porte sur l’externalisation je vous invite plutôt à consulter cet article.

 

1ère étape : quel type de serveur ?

Il existe trois grands types de serveurs :

  • Le serveur Tour
  • Le serveur Rack
  • Et le Serveur Lame

Chacun d’eux répondant à des besoins spécifiques.

Le serveur tour

La première particularité du serveur tour est qu’il est très similaire à une unité centrale d’ordinateur classique. Il est facile à installer et peut-être placé ou vous le souhaitez dans votre entreprise. Même si nous vous recommandons vivement de le placer dans une salle climatisée et sécurisée (idéalement en hauteur). D’autant que c’est un serveur qui peut dégager beaucoup de chaleur et faire beaucoup de bruit. Le serveur tour est le serveur le plus accessible et le plus courant sur le marché. Il est plutôt destiné à des petites entreprises dont les besoins en informatiques sont restreints. C’est un bon premier investissement si vous avez besoin de centraliser et de sécuriser vos données à moindre coût.

Le serveur Rack

Les serveurs Rack sont plus compacts et donc plus modulables. Ils sont destinés à être installés au sein d’une baie de stockage.
Ce type de serveur est particulièrement pertinent et adapté aux entreprises dont les besoins sont :

  • De regrouper et optimiser l’espace dans une salle serveur dédié
  • Constituer une salle serveur organisée et professionnelle
  • D’attribuer une fonction spécifique à chaque serveur Rack (héberger un applicatif sur l’un, héberger des données sur l’autre etc…)

Le serveur Lame (ou Blade)

Comme son nom l’indique est le plus compact d’entre tous, c’est un serveur de dernière génération, très évolué techniquement. Ces « lames » vont être installées verticalement dans un seul boitier. Encore une fois cela permet de gagner de la place dans votre salle serveur en installant un grand nombre de serveurs dans un espace réduit.
C’est une solution qui n’est pas destinée à toutes les entreprises, car c’est une solution particulièrement coûteuse. Les serveurs Lame offrent une importante puissance de traitement, permettant de réduire la consommation électrique. De plus, ils nécessitent moins d’entretien et de gestion. Ils seront particulièrement pertinent dans le cas où vous souhaitez constituer un véritable data center en interne. Ce dernier type de serveur informatique est très rare et réservé aux grands comptes car ils mobilisent beaucoup de ressources humaines, techniques et matérielles en interne.

 

2ème étape : Le choix du processeur de votre serveur informatique

Vous avez déterminé quel type de serveur est adapté à vos besoins ? Soyez maintenant vigilant à son processeur. Le processeur est le centre névralgique de votre serveur, il est primordial de choisir un serveur dont le processeur est de dernière génération. C’est essentiel, car c’est le processeur qui sera chargé d’exécuter et de coordonner les traitements.
Au plus votre entreprise a d’utilisateurs au plus votre processeur devra être performant. Un seul serveur peut héberger un ou plusieurs processeurs. C’est d’ailleurs la question la plus importante à se poser avant de choisir son serveur informatique, ai-je besoin d’un ou de plusieurs processeurs ?
Cela va dépendre de plusieurs facteurs mais la condition la plus importante à prendre en compte est de savoir si vous avez ou si vous allez mettre en place un TSE (Terminal Serveur Edition). Le TSE est un service qui permet à plusieurs utilisateurs différents d’accéder à un système d’exploitation Windows partagé.

Un TSE est un applicatif particulièrement « gourmand » et lorsque qu’il est hébergé sur un serveur en plus d’une base de données et ou d’un applicatif métier, il vous faut absolument 2 processeurs.
Cela dépend aussi du nombre d’utilisateurs qui s’en servent simultanément mais également si ce serveur héberge à la fois des fichiers, une solution de type Exchange, un applicatif etc… Faites appel à votre prestataire informatique pour identifier vos besoins et déterminer si votre serveur a besoin d’un ou de plusieurs processeurs.

 

3ème étape : La Mémoire vive & le(s) disque(s) dur(s)

La mémoire vive, autrement appelée RAM, est le support de stockage à court terme de vos données. C’est elle qui permettra à votre serveur d’exécuter plusieurs programmes simultanément. Au plus votre serveur est sollicité par différents programmes et applications au plus il vous faudra de Gigas dans votre mémoire vive. S’ajoute au calcul le nombre de collaborateurs utilisant simultanément votre serveur. Pour prendre un exemple simple : si votre entreprise compte 15 salariés et que votre serveur héberge à la fois vos fichiers ainsi que votre applicatif de comptabilité, optez pour 32 Go (au moins) de mémoire vive. A savoir que si vos besoins évoluent à la hausse, vous aurez la possibilité d’augmenter la capacité de la mémoire vive de votre serveur à l’aide de barrettes de RAM.

Il existe plusieurs types de disques durs destinés aux serveurs, les SATA, les SAS et les SSD.
Les deux premiers se différencient surtout par leur rapidité d’écriture, la technologie SATA étant limitée à 7200 tours minute contre 10 à 15 000 tours minute pour la technologie SAS.
Le SSD (solid state drive) est une technologie de dernière génération qui utilise la mémoire flash pour le stockage de données. Ce ne sont pas des disques mais des puces qui sont utilisées les rendant bien plus solides, performants et compacts.
Malgré leur coût plus importants, il est conseillé de se tourner davantage vers les SSD, beaucoup plus fiables et garantissant plus de sécurité à vos données.
Le choix du type de disque dur et de sa capacité de stockage nécessité de prendre en compte 3 facteurs :

  • La vitesse d’exécution dont vous avez besoin
  • Vos besoins en matière de stockage
  • Et le prix du disque dur

Confronter ses 3 critères avant de faire le meilleur choix en matière de stockage de votre serveur d’entreprise.

 

4ème étape : Le RAID

Nous allons tacher de ne pas trop parler technique mais le RAID est tout de même une variable importante à prendre en compte avant de choisir son serveur informatique. En effet, c’est un ensemble de techniques chargées de répartir les données sur les différents disques du serveur pour soit gagner en performance, en sécurisation ou encore pour prévenir une éventuelle panne d’un des disques. Les RAID les plus couramment utilisés sont les RAID 1, RAID 5 et RAID 10. Le RAID 1 est un miroir entre deux disques durs. Le deuxième disque est une copie miroir en temps réel du premier, de cette manière si le premier disque tombe en panne, l’autre prend le relais automatiquement.
Les RAID 5 et 10 offrent plus de réplication, ils seront pertinents selon vos besoins, consultez votre prestataire pour identifier quelle configuration RAID privilégier lors de l’achat de votre serveur.

 

5ème étape : L’alimentation de votre serveur informatique

Autre chose extrêmement importante à considérer, lors de l’achat d’un serveur, c’est l’alimentation ou « power supply » en anglais. En effet l’alimentation est l’élément le plus fragile d’un serveur après les disques durs.
La règle en matière d’alimentation d’un ou de plusieurs serveurs et très simple :
Toujours prévoir 2 alimentations sur 2 sources électriques différentes. L’une des deux alimentations doit être équipée d’un onduleur. Un onduleur fait office de groupe électrogène pendant un temps donné. De cette manière il maintient le serveur en marche, malgré la coupure de courant, assez de temps pour que vous puissiez l’éteindre en toute sécurité. De cette manière vous ne risquez pas de perdre des données et vous pouvez redémarrer votre serveur normalement dès lors que le courant est rétabli ou que l’alimentation est réparée. Grâce à cette méthode vous évitez toute perte de données liée à l’extinction inopinée de votre serveur.

 

Pour finir, être vigilant quant à l’OS avant de choisir son serveur informatique

Dernière étape et pas des moindres, le système d’exploitation de votre futur serveur informatique. Pour cela rien de très compliqué, nous vous conseillons tout simplement de choisir un serveur équipé de l’OS le plus récent. Privilégiez donc la version la plus récente de Windows Server. Assurez-vous, en amont, auprès de votre fournisseur ou de votre prestataire informatique que l’ensemble de vos applicatifs soient compatibles avec l’OS choisi. Pour finir n’oubliez pas d’acheter le nombre de licences serveurs correspondant aux nombre d’utilisateurs de votre entreprise.

 

Attention à l’occasion !

Beaucoup d’entreprises sont tentées de faire l’acquisition de serveurs d’occasion, mais cela peut représenter un risque. Il faut être vigilants à ce que les caractéristiques du serveur correspondent bien à vos attentes et que celles-ci ne soient pas obsolètes. Acheter un serveur d’occasion c’est également prendre le risque que celui-ci ne soit plus couvert par une garantie et donc irremplaçable en cas de panne ou de dysfonctionnement.

Le choix d’un serveur ne se fait pas à la légère, il est important de considérer l’ensemble des besoins informatique de votre entreprise et prendre en considération les contraintes diverses auxquelles votre entreprise peut faire face. Nous espérons que ces différentes étapes vous aiderons dans votre réflexion, ne négligez pas l’importance d’un échange avec un technicien spécialisé qui pourra vous aiguillez pour bien choisir son serveur informatique.

Le DaaS : le nouvel atout mobilité pour les PME

Le DaaS : le nouvel atout mobilité pour les PME

Le Cloud est de plus en plus présent au sein de l’informatique des entreprises. Il existe des solutions Cloud qui permettent aujourd’hui de se décharger de beaucoup de contraintes matérielles et de réaliser des économies. Les solutions de Desktop as a Service (DaaS) séduisent de plus en plus les entreprises françaises, plus particulièrement les PME et les start-up.

Desktop as a service, qu’est-ce que c’est ?

La solution de Desktop as a Service est une nouvelle solution qui permet de virtualiser les postes de travail de vos collaborateurs dans le Cloud. Le responsable informatique de votre entreprise ou votre prestataire peut alors créer autant de comptes utilisateurs que nécessaire sans forcément installer de poste informatique physique. Le mode de fonctionnement du DaaS inclut la gestion des sauvegardes, du stockage, des mises à jour et la protection de vos données par un prestataire spécialisé. Vos utilisateurs peuvent alors se connecter à leur bureau depuis n’importe où et depuis n’importe quelle machine compatible, dans la mesure où ils disposent d’un accès sécurisé à internet. Cela peut être depuis son poste informatique professionnel, depuis son poste personnel ou encore depuis une tablette tactile par exemple. La plupart des prestataires informatiques qui proposent des solutions de virtualisation sont en capacité de mettre en place des solutions de Desktop as a Service au sein des entreprises.

Les avantages du DaaS ?

Maintenant que vous avez compris le fonctionnement des solutions DaaS, quels sont les principaux avantages à en tirer ?
Beaucoup d’entreprises, particulièrement les PME, peuvent tirer des avantages non-négligeables de ce genre de solutions.

En tout premier lieu, le DaaS permet aux entreprises de s’affranchir des contraintes matérielles et d’autre part, de faciliter la mobilité des collaborateurs, notamment dans le cadre du télétravail.
La solution DaaS permet de se prémunir de l’obsolescence du matériel informatique, mais aussi et surtout de la gestion technique des postes informatiques (plus de gestion des Hardware de chaque poste). C’est une solution qui permet également d’encourager la pratique du BYOD, nous en parlions ici, c’est une solution de plus en plus plébiscitée par les entreprises, notamment les start-up et les PME. La pratique du Bring Your Own Device permet à vos collaborateurs d’accéder à leur environnement de travail avec leurs propres postes informatiques, quel que soit l’OS (apple, linux…) et surtout quelles que soi les performances de la dite machine. Cette puissance est déterminée au préalable par la puissance que vous allouerez à chaque utilisateur dans le Cloud. Ce genre de pratiques nécessite tout de même d’être vigilant en sensibilisant notamment les collaborateurs aux enjeux sécuritaires.

La solution DaaS permet d’améliorer l’expérience informatique de vos utilisateurs, et ainsi de leur confort de travail. De la même manière, cela peut leur permettre de gagner en productivité, notamment dans le cadre du travail à distance, en bénéficiant d’un outil de travail optimal.

Pour finir la solution de Desktop as a Service peut permettre à votre entreprise de réduire les coûts liés à l’informatique en réduisant l’investissement matériel. C’est un aspect non-négligeable pour beaucoup d’entreprises dont le budget alloué à l’informatique est parfois limité, notamment les PME.

Pour résumer, les solutions DaaS ont de nombreux avantages :

  • Bénéficier d’un accès à tout moment à un espace de travail professionnel et sécurisé depuis n’importe où
  • Bénéficier de cet accès depuis tout type de terminal et tout type d’OS
  • Faciliter le travail à distance et la mobilité de vos collaborateurs
  • Gagner en flexibilité : Les nouveaux postes informatiques peuvent être déployés très rapidement par votre prestataire
  • Réduire la maintenance matérielle de vos postes informatiques
  • Lisser vos coûts

Restez vigilants …

Nous venons de le voir, le DaaS est une solution particulièrement intéressante pour les entreprises qui souhaitent limiter les contraintes informatiques, d’un point de vu matériel et financier. Mais la question est de savoir si c’est un fonctionnement que l’on peut généraliser à l’ensemble des postes informatiques de votre entreprise ?

L’une des principales exigences du DaaS est d’avoir un très bon accès à internet. Sans une connexion performante, vos utilisateurs ne pourront pas accéder à leur environnement de travail virtualisé. Certaines fonctions stratégiques ne pourront pas prendre le risque de ne pas pouvoir accéder à leur bureau. Il est également important de privilégier des prestataires informatiques qui pourront vous proposer un hébergement en DataCenters français pour profiter d’une bande passante optimisée. En effet, une mauvaise connexion internet peut être responsable d’une baisse de productivité de vos collaborateurs mais aussi d’un accroissement de leur frustration.

D’autre part, certains de vos collaborateurs ont des besoins en informatiques qui rendent leur travail incompatible avec une solution DaaS. Notamment les services qui utilisent des logiciels de création ou de 3D, les performances graphiques seront largement insuffisantes. Certains prestataires proposent aujourd’hui des solutions Cloud avec des cartes graphiques dédiés, malheureusement elles sont particulièrement coûteuses.
Pour finir, la mise en place de solutions DaaS doivent s’accompagner d’une sensibilisation de vos utilisateurs aux enjeux de sécurité. Surtout dans le cadre du télétravail ou de la pratique du BYOD, de manière à éviter toute intrusion malveillante dans l’informatique de votre entreprise.

Le DaaS ? Oui, mais pas seulement

Les solutions DaaS sont particulièrement intéressantes sur de nombreux points. Elles sont adaptées aux besoins des entreprises qui souhaitent se décharger des contraintes informatiques et qui souhaitent bénéficier d’une offre flexible et évolutive. C’est une solution qui peut être particulièrement intéressante pour les PME. Cependant la mise en place de ce type de solution nécessite d’être bien accompagné par son prestataire informatique et d’être bien conscient des besoins de son entreprise en matière d’informatique. Identifiez les services qui auraient besoin de la mise en place d’une solution DaaS. Cela peut être particulièrement intéressant pour les fonctions commerciales notamment qui sont souvent en déplacement sur le site des clients ou en prospection. Mais le DaaS ne doit pas bouleverser l’ensemble de l’organisation informatique de votre entreprise, certaines fonctions n’auront pas l’utilité du DaaS.  L’enjeu étant donc de mettre en place une informatique d’entreprise hybride avec l’aide de votre prestataire : le savant dosage entre chaque solution informatique dont votre entreprise a besoin (postes en local, virtualisation, Nas, serveurs etc…).

Servez-vous de notre modèle de cahier des charges pour identifier tous vos besoins et faciliter le travail de votre prestataire afin de faire le choix des solutions les plus adaptées au fonctionnement de votre entreprise et à ses enjeux.