Mener un projet d’externalisation informatique en 3 étapes

Mener un projet d’externalisation informatique en 3 étapes

L’externalisation informatique est de plus en plus plébiscitée par les entreprises. Mais qu’est-ce que l’externalisation exactement, quelles parties de votre entreprise cela concerne-t-il ? Et comment le mettre en place efficacement ? Découvrez nos trois étapes clés pour mener correctement un projet d’externalisation.

 

Tout d’abord, qu’est-ce que l’externalisation informatique ?

L’externalisation informatique, l’hébergement ou encore le Cloud Computing est un processus qui consiste à externaliser tout ou partie de son système d’information (données, siteweb, infrastructures serveurs, CRM etc…). Le Cloud Computing est une discipline très vaste qui offre une approche nouvelle et radicalement différente de l’approche traditionnelle des entreprises en matière de gestion informatique. Le Cloud est souvent très connu pour l’usage personnel que l’on en fait, nous avons presque tous recours à une solution de Cloud pour héberger nos photos ou nos musiques par exemple. En entreprise aussi, l’hébergement peut concerner vos données mais pas seulement… Il peut concerner l’ensemble des composants de votre système d’information.

Certaines entreprises, notamment les PME, ne se posent parfois même pas la question de l’hébergement, craignant un coût trop élevé. Or ce n’est pas systématiquement plus cher qu’une infrastructure locale. Au contraire, cela permet souvent de s’affranchir de coûts d’exploitation liés notamment à la mise en place d’une salle serveur, des coûts de maintenance technique, des coûts en électricité et les coûts liés à une éventuelle indisponibilité de votre système d’information par exemple.

Mais alors, quels services de votre entreprise sont concernés par l’externalisation ? Et comment mettre en place l’hébergement informatique efficacement pour votre entreprise ? Voici nos 3 étapes clés.

 

1ère étape : Identifier le périmètre à externaliser

Il est possible d’externaliser tout ou partie de votre SI, l’enjeu étant d’identifier les parties les plus sensibles et stratégiques de celui-ci. Faites-le selon plusieurs critères précis comme l’aspect stratégique, le niveau de criticité et le niveau de sécurisation notamment. Cela dépend également de vos exigences mais aussi de pré-requis techniques à identifier. Ces pré-requis sont importants car, s’ils ne sont pas respectés, ils peuvent avoir un impact négatif sur la procédure d’hébergement. Ces pré-requis peuvent concerner la bande passante et le système d’exploitation de vos postes informatiques notamment.

Ainsi vous identifiez les aspects les plus stratégiques de votre entreprise, ceux pour lesquels le Cloud Computing est pertinent et vous permettra d’alléger vos contraintes informatiques. Voici quelques exemples de ce qu’il est possible d’héberger ou externaliser :

  • L’hébergement d’un applicatif métier dans un data center
  • L’hébergement d’un siteweb vitrine ou E-commerce sur un serveur virtuel dédié
  • L’hébergement d’une infrastructure serveurs
  • L’hébergement de tout ou partie de vos données dans le Cloud
  • L’hébergement de votre messagerie d’entreprise
  • Etc…

Il faut également identifier la nature de vos besoins, comment le Cloud Computing peut aider votre entreprise ? Est-ce pour gagner en sécurisation ? En mobilité ? Il faut se poser les bonnes questions. Si votre force de vente est la plupart du temps en déplacement ou en prospection, il serait peut-être judicieux de mettre en place une solution Cloud, pour que vos collaborateurs aient accès à tout moment et depuis n’importe où, aux fichiers dont ils ont besoin. Ou encore, si votre entreprise utilise un logiciel métier particulièrement exigeant et stratégique pour votre activité, le faire héberger sur un serveur dédié et sécurisé en Data Center peut-être une bonne solution. Optez pour un type de serveur optimisé en RAM et en CPU pour garantir des performances optimales pour votre application critique. Car de cette manière vous assurez un haut niveau de sécurisation mais aussi et surtout un fort taux de disponibilité, c’est un point non négligeable pour un logiciel qui est essentiel à le bonne conduite de votre activité.

 

2ème étape : Choisir les bonnes solutions pour un projet d’externalisation informatique réussi

Maintenant que vous avez identifié les services qui gagneraient à être externalisés au sein de votre entreprise, il ne vous reste plus qu’à identifier les solutions qui s’offrent à vous. Il existe une multitude de plateformes proposant du Cloud Computing et sous différents aspects. De très grandes entreprises en so,nt aujourd’hui des experts, Microsoft, Amazon, OVH pour ne citer qu’eux. Ils proposent un panel de solutions adaptées à tous les types d’entreprises. Office 365 de Microsoft est une solution qui peut répondre à de nombreux besoins des PME. Les offres sont forfaitaires et modulables pour répondre le plus efficacement à vos besoins. C’est une solution notamment, très intéressante pour les PME qui cherchent à externaliser le stockage de leurs données et bénéficier d’une messagerie collaborative.

OVH propose par exemple des formules adaptées à l’hébergement d’un applicatif critique, ces offres sont calculées en fonction de la configuration requise pour l’hébergement de votre logiciel. Le Cloud Computing est aujourd’hui particulièrement accessible et tend à encore plus se démocratiser au sein des entreprises. Les solutions sont donc nombreuses mais se tourner vers des experts du domaine permet de garantir un fort niveau de sécurisation et de disponibilité de vos données. Pour autant si votre entreprise bénéficie d’un accompagnement informatique, vous pouvez vous tourner vers votre prestataire pour vous conseiller et vous proposer les solutions de Cloud Computing les plus pertinentes pour votre entreprise.

 

3ème étape : Former et sensibiliser vos équipes au Cloud Computing

Au-delà du simple aspect technique, avoir recours à l’hébergement, entraine des changements organisationnels au sein de votre entreprise. Il est important de conduire ce ou ces changement(s) et d’accompagner vos collaborateurs pour les familiariser avec d’éventuels nouveaux outils ou nouveaux process. Les changements entraînent parfois des réactions réfractaires, il faut savoir les gérer et les anticiper. Prouvez à vos collaborateurs la pertinence de votre projet d’externalisation. Il faut rassurer vos collaborateurs sur les changements à venir et faire comprendre à tout le monde, que l’externalisation permettra à votre entreprise de franchir un nouveau cap. Il peut-être pertinent de désigner une personne responsable de former vos collaborateurs à l’utilisation des nouveaux outils (Interface Cloud, messagerie collaborative etc…), de communiquer en interne en amont et en aval de la mise en place du projet d’hébergement (email, newsletter etc…). Mais aussi mettre en place des formations aux éventuels nouveaux process autour du Cloud Computing. De cette manière vous accompagnerez vos collaborateurs au changement et leur faciliterez la tâche dans l’intégration des nouveaux outils et des nouveaux process.

Salesforce rachète Tableau : zoom sur l’enjeu de l’exploitation des données pour les entreprises

Salesforce rachète Tableau : zoom sur l’enjeu de l’exploitation des données pour les entreprises

Vous avez sûrement entendu parler de la nouvelle, le géant américain du CRM Saas, Salesforce a racheté l’outil de data visualisation Tableau Software, pour la modique somme de 15,7 Milliards de dollars sous forme d’échange d’actions. Une manière pour Salesforce de diversifier encore plus son offre et d’offrir une expérience plus complète à ses utilisateurs en misant sur le traitement et l’exploitation des données.

Dans un contexte plus large, où les process sont de plus en plus digitalisés, cela permet également de rendre compte de l’importance pour les entreprises de pouvoir exploiter leurs données pour piloter efficacement leur activité.

Dans la ligne de mire de Salesforce : le Big Data et l’intelligence artificielle

Ce rachat vient compléter un beau tableau de chasse pour Salesforce.

En effet, depuis 2016, Salesforce compte pas moins de 10 rachats d’entreprises. Ces rachats visent principalement à alimenter le développement de l’Intelligence artificielle de Salesforce, appelée Einstein et à positionner l’expert du CRM sur le traitement de la donnée.

Les dirigeants du géant américain ont saisi à quel point la donnée ne se suffit pas toujours à elle-même, elle nécessite de plus en plus d’être analysée et comprises par les équipes commerciales et marketing. En effet Marc Benioff, le PDG de Salesforce explique : « Tableau aide les gens à voir et comprendre les données, et Salesforce aide les gens à communiquer et à comprendre leurs clients. Rapprocher deux entreprises essentielles, dont chaque client a besoin pour comprendre son secteur, c’est vraiment le meilleur des deux mondes pour nos clients ». De cette manière les utilisateurs Salesforce, pourront s’aider de Tableau pour puiser des données concernant leur secteur d’activité et prendre ainsi les décisions les plus judicieuses en fonction du contexte.

L’exploitation des données pour optimiser son fonctionnement et accélérer son développement

Les données sont un actif essentiel d’une entreprise, en BtoC comme en BtoB : clients, fournisseurs, produits, services… Pourtant il ne suffit pas de récolter la donnée, encore faut-il savoir l’exploiter, l’analyser et la comprendre.

Correctement exploitées, les données permettent de piloter la stratégie commerciale de l’entreprise, d’optimiser le service client ou encore de mesurer l’efficacité des outils marketing. Autant d’analyses qui, plus globalement, donnent la possibilité aux entreprises de piloter efficacement leur activité et d’anticiper au mieux les évolutions.

De plus en plus d’entreprises ont saisi les enjeux du traitement de la donnée et sont en quête de l’outil idéal qui leur permettra de l’analyser le plus précisément possible.

Pour cela, plusieurs solutions existent pour exploiter le pouvoir des données :

  • Utiliser une plateforme analytique de type Tableau : de nombreuses plateformes ont développé des solutions avancées dans le traitement de la donnée. Interfacées avec votre CRM ou votre ERP (lorsque cela est possible), vous remontez les informations nécessaires à votre pilotage quotidien et vous obtenez ainsi une vision claire de votre activité. Pour les possesseurs de Salesforce, pas vraiment de question à se poser donc. Le rachat de Tableau tombe à pic. Pour les autres, renseignez-vous sur les solutions interfaçables avec vos outils pour garantir la compatibilité et donc la bonne exploitation des données.
  • Développer une solution sur-mesure pour un résultat 100% personnalisé : si vous récoltez de l’information depuis plusieurs outils (que vous avez parfois développé ou fait développer de façon personnalisée) ou que votre activité est complexe, il n’est pas toujours évident de trouver une plateforme analytique qui pourra s’interfacer correctement avec vos données. Dans ce cas, il est préférable d’opter pour une solution adaptable à votre entreprise et votre activité. Vous aurez ainsi la garantie d’obtenir les analyses exactes que vous attendez et de pouvoir les faire évoluer facilement au cours de la vie de votre entreprise. Des sociétés spécialisées notamment dans la transformation digitale développent ce type d’outils, appelés moteurs d’interfaçage, pour les entreprises ayant des besoins personnalisés.

 

Dans tous les cas, l’idéal est de vous rapprocher de votre prestataire informatique. Il doit être en mesure de vous conseiller et de vous accompagner pour choisir la solution la plus adaptée à votre situation.

Chez Nowteam, nous sommes convaincus que l’évolution des PME et ETI résidera dans leur capacité à prendre le virage de la transformation digitale.
C’est pourquoi, avec le soutien de notre entité Smartiiz, orientée digital et grâce à notre expérience de l’univers PME/ETI, nous avons développé une méthodologie qui nous positionne en tant que conseiller auprès de nos clients sur l’optimisation de leurs process.

Grâce à notre méthode d’analyse, nous comprenons vos objectifs, vos usages et vos besoins pour vous aider à digitaliser efficacement votre fonctionnement et ainsi gagner en productivité et en agilité.

SUMMER TIPS : Check-List des choses à faire avant de quitter le bureau

SUMMER TIPS : Check-List des choses à faire avant de quitter le bureau

Vous attendez ça depuis des mois : le départ pour vos vacances d’été, synonyme de repos et de décompression. Pourtant vous avez le sentiment de ne pas être tout à fait prêt, vous n’êtes pas sûr d’avoir tout prévu au bureau et d’avoir tout anticipé pour votre informatique pour assurer une véritable déconnexion pendant vos vacances. Pas de panique nous allons vous donner quelques conseils pour bien préparer son départ en vacances et partir du bureau l’esprit léger !

Faire le point sur vos emails, 1ère étape pour préparer son départ en vacances

Les emails peuvent être une grande source de stress à la veille de partir en vacances, vous avez plusieurs emails non traités qui se sont accumulés et vous avez l’impression que vous n’aurez pas le temps d’y répondre ? Quelques jours avant votre départ en vacances, consacrez 1h chaque jour au seul traitement de vos mails. Ainsi prenez le temps de les hiérarchiser en fonction de leur importance et de leur degré d’urgence. Traitez les plus importants et rassemblez dans un dossier ceux qui pourront être traités à votre retour. De cette manière vous vous assurez qu’aucun mail important ne vous échappe et cela vous permettra de repartir sur de bonnes bases à votre retour. C’est une première étape pour bien préparer son départ en vacances.

L’incontournable message d’absence

Bien évidemment, une fois que vos emails ont étés triés, il faut vous assurer de bien créer un message d’absence pour ne pas vous retrouver dans une situation délicate dès la fin de vos vacances ou de devoir traiter avec un client ou un fournisseur en urgence, alors que vous bronziez tranquillement au bord de l’eau…Un bon message d’absence doit indiquer votre période d’indisponibilité, mentionner la date de départ et de retour mais surtout donner les coordonnées de la personne à contacter en cas d’urgence.

Le répondeur téléphonique

Tout comme le message d’absence de votre boîte mail, un message sur votre répondeur téléphonique est indispensable. Bon nombre se disent que ne pas répondre suffit à faire comprendre à vos interlocuteurs que vous êtes absent. Or l’absence de message donne une mauvaise image et fait ressentir un manque de professionnalisme à vos interlocuteurs. Assurez-vous donc de configurer un message d’absence clair et concis. N’hésitez pas également à donner le numéro d’un collaborateur qui pourrait être à même de satisfaire la demande de vos interlocuteurs en votre absence. En cas de fermeture de vos bureaux, il est également important de programmer un message sur le répondeur du standard. Il doit également bien préciser les dates de fermeture de votre entreprise.

Attention aux sauvegardes !

C’est surement le point le plus important à vérifier en amont de votre départ. Vos sauvegardes sont essentielles au bon déroulement de votre activité, vous ne pouvez donc pas vous permettre de les négliger en votre absence.  Dans un premier temps, vérifiez à la veille de votre départ que les sauvegardes informatiques de vos données ont bien étés faites. Si ce n’est pas le cas lancez-en une pour partir l’esprit tranquille. Si vos sauvegardes sont faites selon la méthode 3 – 2 – 1, tachez de correctement expliquer le fonctionnement de cette méthode à la personne qui sera chargée de vous remplacer. Confiez-lui les différentes copies des sauvegardes et informez-le de la procédure à suivre. Si jamais vous n’êtes pas certain que vos sauvegardes ont correctement étés faites, consultez votre prestataire informatique, il sera en mesure de vous aider.

Prendre soin de vos serveurs et de votre informatique

Votre ou vos serveurs sont le centre névralgique de votre entreprise, il est primordial de les préserver en votre absence.
En cas de fermeture de l’entreprise, il est recommandé d’éteindre, correctement, votre serveur, le débrancher et débrancher l’onduleur. De cette manière vous éviterez tous risques de perte de données liées aux fréquents orages du mois d’août … D’autre part si votre entreprise ne ferme pas lors des vacances estivales et que vous êtes la personne qui est chargée de maintenir le ou les serveurs fonctionnels, faites en sorte que quelqu’un assure l’intérim en votre absence. Vérifiez bien avant de partir que la climatisation est bien en marche et demandez à votre remplaçant qu’il vérifie régulièrement que tout est bien fonctionnel. Si votre entreprise est accompagnée par un prestataire informatique, demandez-lui de mettre en place une sonde de température, monitorée, directement dans la salle serveur. Il pourra alors s’assurer que la température reste normale et ainsi garantir la sécurité de vos données en votre absence.

Préparer son départ en vacances : pensez aussi à l’environnement !

Nous pensons également qu’il faut accompagner son départ en vacances avec quelques gestes simples favorables à l’environnement. Essayer de limiter l’impact de votre informatique sur la consommation d’énergie. Ne laissez pas vos écrans en veille, assurez-vous de correctement les éteindre, cela permettra d’économiser de l’énergie. De la même manière, mettez hors tension votre multiprise, dans la mesure du possible. Si votre bureau est climatisé, pensez à la couper, nous savons tous à quel point l’air conditionné est énergivore !

Dernier petit conseil : déconnectez !

Ce n’est vraiment pas évidemment pour tout le monde, mais une fois que vous avez respecté ces différentes étapes, tâchez de réellement déconnecter ! Laissez votre téléphone professionnel à la maison et ne consultez pas vos mails. Quoiqu’il arrive vous avez prévenu tout le monde et vous avez fait en sorte que l’ensemble de votre informatique tourne correctement en votre absence. Si jamais vous n’êtes vraiment pas prêt à franchir ce cap, obligez-vous à consultez vos emails qu’une fois par  jour ou une fois tous les deux jours par exemple et de pas y consacrer trop de temps. Nous espérons que nos conseils vous aiderons à partir en vacances l’esprit tranquille et reposé. Car vous l’avez mérité !

Office 365 ou Office 2019, quelle solution pour mon entreprise ?

Office 365 ou Office 2019, quelle solution pour mon entreprise ?

Tout le monde connaît la suite bureautique Office. Lancée le 8 août 1989 par Microsoft, en version On Premise, les logiciels de la suite Office (Word, Excel, Power Point, Outlook, Access) ont facilité le quotidien des particuliers et des professionnels. 30 ans plus tard, Microsoft compte délaisser sa version On Premise au profit d’une version SaaS de sa suite de logiciels reconnus. Pourtant Office 2019 est toujours sur le marché, alors quelles sont les différences entre ces deux solutions ? Quels avantages Office 365 peut offrir à votre entreprise ? 

 

Office, qu’est-ce que c’est ?

Office

Commençons par parler de l’aîné de la famille Microsoft Office. Office 2019 est la dernière version de la suite logicielle qui est sortie le 24 septembre dernier et qui succède à Office 2016. Cette suite bureautique est principalement connue pour les logiciels Word (traitement de texte), Powerpoint (création de présentations) et Excel (Logiciel tableur). Mais la suite intègre également OneNote (Prise de notes), Access (base de données relationnelle), Publisher (logiciel PAO) et Outlook (messagerie) selon les versions.
Microsoft Office fonctionne sous forme de licence s’installant sur les postes des utilisateurs. Il faut acheter autant de licences que vous avez de postes informatiques.
La réputation de Microsoft Office n’est plus à faire dans le monde professionnel, ses logiciels sont même indispensables à la plupart des entreprises, quel que soit le secteur d’activité.  En 2018 la firme américaine estime à 1,5 milliards, le nombre d’utilisateurs d’Office à travers le monde (Utilisation professionnelle et personnelle confondue).

 

Office 365

Mais alors qu’est-ce que c’est qu’Office 365 ? Créée en 2011, ce n’est ni plus ni moins que la version SaaS (Software as a Service) de la suite Office. Microsoft comprend, au moment de créer Office 365, l’importance croissante des outils collaboratifs et de la nécessité pour certains de travailler depuis n’importe où. C’est principalement pour répondre à ces besoins, que la firme américaine créé la version SaaS d’Office.

Cette solution intègre les mêmes logiciels que la version On Premise à la différence que vous n’êtes pas propriétaire des licences. C’est une offre qui s’inscrit dans l’air du temps de par son mode de fonctionnement, tout comme la location évolutive des postes informatiques (confère notre article : « location évolutive : l’informatique s’adapte à votre entreprise ») vous vous acquittez d’un abonnement annuel ou mensuel avec un engagement.

Pour l’aspect collaboratif Microsoft intègre à Office 365 plusieurs solutions comme Sharepoint, Exchange ou encore Teams. Ces différents logiciels permettent notamment à vos collaborateurs de travailler ensemble de manière simultanée ou encore d’échanger via une messagerie instantanée et de partager leurs agendas.

Le dernier besoin auquel répond Office 365 concerne le stockage externalisé dans le Cloud. Via sa solution Onedrive, Office 365 vous permet de stocker vos données dans un espace Cloud sécurisé. La capacité de stockage varie selon l’abonnement.

Mais alors si Office 365 n’est qu’une version « virtuelle » d’Office 2019 quel intérêt représente-t-elle pour votre informatique ? Quels avantages Office 365 offre-t-elle ?

 

Pourquoi le mode SaaS d’Office 365 ?

Les bénéfices d’Office 365 peuvent être nombreux pour votre entreprise, surtout pour une PME, qui ne souhaite pas faire de lourds investissements en une seule fois. En effet, Office 365 tout comme, la location évolutive, permet de lisser les coûts liés à l’informatique et de ne pas devoir s’acquitter d’un grand nombre de licences logicielles d’un seul coup. Cela permet de préserver sa trésorerie et de consacrer ses investissements à d’autres fonctions stratégiques de votre entreprise.

« L’outil ne nous appartient pas » C’est en général ce que peuvent vous dire les sceptiques des solutions SaaS. Certes vous n’êtes pas propriétaire de vos logiciels mais Office 365 permet de se décharger des contraintes techniques. En effet Office 365 ne nécessite plus d’installer les applications sur les postes et les mises à jours se font automatiquement, dès lors que vos utilisateurs sont connectés à internet. Fini donc l’obsolescence logicielle et les problèmes de compatibilité des postes.
C’est alors un gain de temps pour vos collaborateurs qui ne sont plus contraints d’essayer de solutionner des problèmes liés aux licences ou aux versions d’Office. Ils profitent d’outils parfaitement fonctionnels, à jour, et peuvent alors se concentrer sur leur cœur de métier. D’autre part chaque licence d’Office 2019 est rattachée à un poste informatique, lorsque vous changez le poste vous devez racheter une licence. Renouveler vos postes informatique représente un investissement important pour votre entreprise, si vous devez également renouveler les licences Office, cela peut-être très coûteux. Avec Office 365 vous ne serez pas confronté à ce problème.

D’autant qu’avec Office 365 vous bénéficiez d’un support Microsoft sans frais supplémentaires en cas de problème. En version On Premise, en revanche, Microsoft ne vous assiste que dans le cadre de l’installation de la suite logicielle.

L’un des avantages d’Office 365 est bien évidemment de pouvoir être utilisé partout et à tout moment, sans que vos collaborateurs ne soient tributaires de leurs postes de travail. C’est un avantage non négligeable, notamment pour les fonctions commerciales ou les personnes qui font régulièrement du Home Office. Office 365 intègre également des applications dédiées aux téléphones et aux tablettes, renforçant encore la mobilité et praticité de la solution.

Dernier des avantages Office 365 : les outils collaboratifs. C’est d’ailleurs un des principaux arguments de vente de Microsoft : « Office 365 pour un travail plus collaboratif ». C’est un aspect très important, car vos collaborateurs sont de plus en plus amenés à travailler en mode projet, surtout au sein des PME. Office 365 permet alors à chacun de travailler en simultané sur des projets, de partager leurs emplois du temps ou encore de discuter instantanément, tout cela qu’ils soient chez eux, au café ou au bureau. C’est une notion de plus en plus importante pour les entreprises dont les services doivent pouvoir collaborer et communiquer facilement.

 

Alors,  quelle offre pour mon entreprise ?

Chaque solution possède des avantages, il n’y en a pas une meilleure qu’une autre. Pourtant Microsoft concentre de plus en plus ses efforts sur Office 365. Office 365 destiné aux TPE et PME se décline en 3 offres différentes : Business, Business Essentials et Business Premium. Les 3 offres sont construites de manière à répondre le plus largement possible aux besoins en informatique des PME et des TPE.

  1. L’Offre Business s’adresse davantage aux PME qui ont besoin de la suite Office et d’un espace de stockage externalisé et sécurisé.
  2. L’offre Business Premium est une offre complète, axée sur la collaboration, elle intègre elle aussi la suite Office et Onedrive mais également les outil collaboratifs : Sharepoint, Exchange et Teams.
  3. Pour finir Microsoft a aussi pensé aux entreprises qui ont déjà leur parc informatique équipé d’Office en version On Premise, en proposant l’offre Business Essentials, qui n’intègre que le stockage Cloud et les outils collaboratifs.

Choisir les offres les plus adaptées à vos besoins peut parfois paraître complexe, rapprochez-vous alors de votre prestataire informatique qui se chargera de faire un audit de votre parc informatique et vous proposera la solution la plus adaptée à vos besoins.

Sécuriser internet en entreprise, comment faire ?

Sécuriser internet en entreprise, comment faire ?

Internet est devenu indispensable pour toutes les entreprises. Pour certaines comme les sociétés e-commerce, internet est même le cœur de leur activité. Même si c’est un outil essentiel il peut présenter un risque pour la sécurité du système d’information d’une entreprise. CryptoLocker, Malware, Ransomware peuvent être les conséquences d’une mauvaise sécurisation d’internet et peuvent avoir des répercussions négatives sur l’activité d’une entreprise et particulièrement sur celle d’une PME. Alors comment faire pour sécuriser internet en entreprise tout en garantissant une certaine souplesse à l’ensemble des utilisateurs pour ne pas impacter leur travail ?

Sensibiliser vos utilisateurs à la cyber-sécurité, 1ère étape pour sécuriser internet en entreprise

Avant toute chose il est primordial d’effectuer un travail de sensibilisation aux risques sur internet. Il est important d’inculquer, à vos utilisateurs, les bons gestes à avoir pour naviguer en toute sécurité. D’une manière générale, dans le cadre d’une cyber-attaque, les postes de travail de vos collaborateurs représentent un moyen facile de s’introduire dans votre système d’information. C’est en cela que vos collaborateurs doivent être sensibles à ces risques pour éviter d’être responsables de l’intrusion d’un virus qui paralysera l’ensemble de votre SI.

Faites appel à un spécialiste de la cyber-sécurité pour former vos utilisateurs. Il leur apprendra à être vigilants sur l’aspect frauduleux d’un email ou d’une page internet. Cette formation peut, par exemple, prendre la forme de l’envoi d’un faux courriel infecté. Il se chargera ensuite d’analyser le comportement des collaborateurs (pour identifier ceux qui se sont fait piéger), puis proposera une campagne de sensibilisation pour prémunir votre entreprise de ces risques.

Cette première étape de formation et de sensibilisation est une étape cruciale en amont des solutions de sécurité à mettre en place.

L’importance du Firewall et du filtrage internet pour sécuriser internet en entreprise

Le Firewall ou pare-feu en français est devenu un outil indispensable dans la sécurisation d’internet en entreprise. Le rôle du Firewall est de contrôler les connexions entrantes et sortantes à votre réseau internet pour analyser la conformité des règles établies en amont. Grâce au Firewall vous pouvez identifier et bloquer instantanément un programme ou un utilisateur malveillant. Il peut être appliqué sur chaque poste de travail ou sur le réseau global de votre entreprise.

Le filtrage internet est également un bon moyen de se prémunir des risques provenant du web. Mettre en place une solution de filtrage sur les postes de travail permet d’une part, de bloquer l’accès à tous les sites illégaux et tous les sites connus pour être dangereux. D’autre part il vous est possible de filtrer certains sites comme Facebook et Instagram sur le temps de travail de vos collaborateurs et les rendre accessibles au moment de la pause déjeuner par exemple. De cette manière vous maximisez la sécurité de votre internet et libérez de la bande passante pour optimiser votre navigation.

Pour garantir le meilleur niveau de sécurité informatique et sécuriser internet en entreprise, il est possible de mettre en place un boitier de service managé, réunissant l’ensemble des solutions pour sécuriser votre système d’information. Cette solution de protection avancée, monitorée et administrée par votre prestataire informatique permet de maximiser la sécurité de votre SI.

Sécurisation des boites mails et des données sensibles

L’email, vous l’avez compris, est une des armes favorite des pirates. C’est en effet un des moyens les plus simples d’introduire un virus dans votre système d’information. C’est pourquoi, au-delà de la formation de vos utilisateurs, il est important de mettre en place des solutions de sécurisation performantes. La mise en place d’une messagerie collaborative professionnelle avec anti-spam et anti-virus intégré est un bon moyen de se prémunir des risques et de sécuriser internet en entreprise.

Certaines PME ont tendance à ne se focaliser que sur l’aspect physique de la sécurité de leurs données. Protéger les serveurs des risques d’incendie ou de coupure, ou encore en fournissant des disques durs renforcés aux salariés. Or les données transitant dans le Cloud sont des cibles vulnérables. Si vos utilisateurs ont recours à différentes solutions de stockage en ligne gratuites sur lesquelles vous n’avez pas la main, il devient difficile de protéger vos données. D’où l’importance de la  mise en place d’une solution Cloud globale et sécurisée pour le stockage de vos données afin de sécuriser internet en entreprise.

Il faut redoubler de vigilance si certains de vos salariés sont itinérants. En effet pour s’assurer qu’ils ne soient pas victimes d’un réseau internet trop peu sécurisé, chez un client ou dans un lieu public par exemple, il est essentiel d’avoir recours au VPN. Nous en parlions ici, le VPN (Virtual Personal Network) permet à l’ensemble de vos salariés de se connecter à distance et en toute sécurité au réseau de votre entreprise et d’accéder à l’ensemble des données dont ils ont besoin.

Faites un bilan du niveau de sécurisation de votre internet

Vous l’avez compris, un réseau internet trop peu sécurisé, peut présenter de nombreux risques pour l’activité et la réputation de votre entreprise. D’autant que contrairement à ce que l’on pourrait croire, les cyber-attaques, ne ciblent pas seulement les grandes entreprises, elles concernent également les PME et les TPE. Au-delà des enjeux sécuritaires, la mise en place de solutions de sécurisation de votre internet permet également d’optimiser votre activité et offre la possibilité à vos collaborateurs de se recentrer sur leur activité. Si vous avez un doute sur la fiabilité de votre internet d’entreprise et / ou sur la sensibilité de vos utilisateurs au sujet des risques, faites un bilan du niveau de sécurisation de votre internet. Rapprochez-vous d’un prestataire d’infogérance, qui réalisera un audit complet de votre niveau de sécurisation et qui vous proposera des solutions adaptées à vos besoins pour sécuriser internet en entreprise.

Nowteam propose des solutions de sécurisation pertinentes et adaptées aux enjeux des PME et pour leurs permettre de se focaliser sur leur cœur de métier.