Changer de prestataire IT : comment trouver le partenaire le plus adapté ?

Changer de prestataire IT : comment trouver le partenaire le plus adapté ?

Un bon accompagnement informatique est essentiel au bon fonctionnement d’une entreprise. Petite ou moyenne elle se doit de bénéficier d’un partenariat informatique dimensionné et adapté à son activité. Si ce n’est pas le cas il est très important de changer de prestataire IT et d’optimiser la gestion de votre Système d’information.

Un certain nombre de dirigeants français ne sont pas satisfaits de leur accompagnement informatique. Délaisser la gestion de son informatique et attendre le premier dysfonctionnement pour s’inquiéter de la qualité de son accompagnement, n’est pas une bonne idée.

Changer de partenaire IT est parfois la solution la plus judicieuse pour garantir la sécurité de son système d’information et repartir sur de bonnes bases en termes de gestion informatique.

Lister ses besoins et établir un cahier des charges

Vous êtes convaincu que changer de prestataire IT est la solution pour améliorer la gestion de votre SI.  Cependant pour réussir votre transition il est primordial de lister correctement vos besoins et de rédiger un cahier des charges précis.

Il permet de :

  • lister vos exigences techniques.
  • d’évaluer vos besoins en matière de disponibilité du SI et délai d’intervention
  • de définir l’étendue des services dont vous avez besoin.

Le contexte de votre entreprise est unique et la rédaction d’un cahier des charges clair permet d’avoir une meilleure visibilité de votre système d’information. Certains points doivent être évoqués clairement :

  • Le fonctionnement global de votre entreprise (services, interactions, applications, enjeux)…
  • Le périmètre matériel et logiciel à gérer (nombre de postes, de serveurs, licences etc…)
  • Les services stratégiques à sécuriser

Ce sont des éléments essentiels qui doivent être complétés par tout ce que vous jugez important à spécifier dans ce cahier des charges. Afin de changer de prestataire IT de la meilleure des manières.

Changer de prestataire IT plus facile à dire qu’à faire ?

Il est important de connaitre toutes les modalités et les conditions de son accompagnement actuel avant de changer de prestataire IT.
Dans le cadre d’un contrat d’infogérance certaines conditions sont à respecter :

  • Il faut respecter la période d’engagement
  • Un préavis de 3 mois
  • Les conditions de renouvellement
  • Les modalités de résiliation

La clause de réversibilité du contrat d’infogérance vous permet de changer de prestataire selon certaines modalités.

Étudier, confronter, évaluer les prestataires

Avant de changer de prestataire IT, Il est important de se renseigner sur les offrants.

Lors d’un recrutement de collaborateurs, on étudie avec précisions son parcours et ses expériences, il faut en faire de même avec un prestataire IT.

Une expérience avec une entreprise du même secteur d’activité permettra de vous faire une idée avant de changer de prestataire IT.

Il est également important de connaitre la capacité d’accompagnement du prestataire. Accompagne-t-il les Grands comptes, les PME ou encore les TPE ? C’est important pour garantir un accompagnement correctement dimensionné.

Il ne faut pas pour autant négliger les recommandations et le bouche à oreille. Il est possible de trouver dans votre entourage professionnel, quelqu’un qui travaille avec la société avec laquelle vous envisagez de collaborer.

Évidemment rien ne vaut le contact humain, rencontrer les interlocuteurs permet de se faire une idée sur la philosophie et les valeurs du prestataire. Un bon ou un mauvais feeling peut vous aider à faire votre choix pour changer de prestataire IT.

Changer de prestataire IT, d’accord mais à quel prix ?

Au moment de changer de prestataire IT il ne faut pas se précipiter vers le fournisseur le moins cher. Il faut être également attentif à ce que le prix forfaitaire ne soit pas exorbitant, ce n’est pas parce que la prestation est chère que le service est forcément de meilleure qualité.

Il est important de mettre les différents fournisseurs en concurrence au moment de changer de prestataire IT. Comparer les différents services et les différents prix en fonction de ses besoins est un bon moyen d’identifier le bon prestataire.

La plupart des prestataires d’infogérance proposent un audit complet de votre infrastructure informatique et une période d’essai sans engagement.

Nowteam accompagne les PME dans la gestion et l’exploitation de leur système d’information. Nous proposons des solutions d’infogérance adaptées aux besoins de votre entreprise. Des solutions forfaitaires et évolutive pour garantir l’optimisation de votre SI et la rationalisation de vos coûts.

Instaurer le télétravail en entreprise : 4 étapes clés

Instaurer le télétravail en entreprise : 4 étapes clés

Pratiqué chez beaucoup de nos voisins d’Europe comme la Belgique ou la Suède, le télétravail séduit de plus en plus d’entreprises françaises. Pour de nombreuses sociétés, instaurer le télétravail en entreprise est inévitable. D’un autre coté, certains dirigeants français hésitent encore à amorcer cette transition au sein de leur entreprise, doutant de son efficacité ou craignant les failles de sécurité.

Pour instaurer le télétravail au sein de votre entreprise de manière efficace, il est nécessaire de respecter certaines étapes. Les outils et les processus vont varier en fonction des usages et des besoins de votre entreprise.

1- Bien définir les objectifs et les usages de ses collaborateurs

Le télétravail en entreprise peut générer plus de productivité chez vos collaborateurs et dans le cas des PME notamment, cette solution peut permettre de réduire vos coûts.

Moins de temps perdu dans les transports, gestion plus autonome de son travail, les avantages sont nombreux.

En revanche il est nécessaire d’identifier au préalable les besoins et les usages de chacun.
Il est important de définir les tâches exécutables ou non à domicile, les fonctions de l’entreprise qui sont éligibles au home office et à quelle fréquence.

Le télétravail en entreprise est aussi évidemment basé sur une relation de confiance entre les collaborateurs et sur la capacité de chacun à travailler en autonomie. Pour instaurer le télétravail en entreprise un accord entre employeur et salarié suffit, il n’est plus obligatoire de le spécifier dans les contrats. Le télétravail est facile à mettre en place notamment au sein de PME qui n’ont pas d’accord collectif ou de charte.

Une fois que les conditions et les modalités du télétravail en entreprise sont posées, il est primordial de prendre certaines mesures techniques et d’intégrer des outils dans le quotidien de votre entreprise.

2- Instaurer le télétravail en entreprise, la sécurité avant tout

Nous le disions il y a quelques mois, le VPN (Virtual Personal Network) est désormais un outil indispensable à toute entreprise qui souhaite garantir l’intégrité et la sécurité de ses données. Cette observation est d’autant plus vraie pour instaurer le télétravail en entreprise. En effet, le VPN permet d’accéder à distance et surtout de manière sécurisée, à tous les documents de votre entreprise.  Il établit la connexion entre l’ordinateur du collaborateur et les données hébergées sur le serveur, passant par le réseau de l’entreprise.

Dans le cadre du home office, le VPN garantit donc, à vos collaborateurs, un accès sécurisé et rapide aux fichiers et aux données de votre entreprise.

3- Le TSE, le service incontournable pour les applicatifs métier

Développé par Microsoft, le Terminal Serveur Edition est un service qui permet à plusieurs utilisateurs différents d’accéder à un système d’exploitation Windows partagé.

Plus simplement, un TSE permet à vos collaborateurs d’accéder à leur applicatif métier depuis n’importe quel ordinateur en toute sécurité.
Si votre entreprise utilise l’outil Sage pour sa comptabilité ou sa facturation par exemple, le TSE permet à tous vos utilisateurs de l’utiliser depuis leur ordinateur directement depuis chez eux.

De plus, le TSE permet d’administrer et de gérer les droits d’accès de chacun de vos utilisateurs en fonction de leurs usages ou de leur position hiérarchique dans l’entreprise.

4- Instaurer le télétravail en entreprise : les outils indispensables

Toutes les étapes évoquées précédemment sont essentielles pour instaurer efficacement le télétravail en entreprise.

Pour autant si votre entreprise n’introduit pas certains outils dans le processus, le télétravail pourrait avoir l’effet inverse de celui escompté.

Il existe de nombreux outils de communication et de gestion de projets qui permettront d’optimiser le travail à distance de vos employés.

Les logiciels IPBX sont des solutions de télécommunications d'entreprise utilisant le protocole internet (IP).
Ces logiciels, comme l'outil 3CX, proposent de nombreux avantages pour instaurer le télétravail en entreprise. Non seulement vos collaborateurs peuvent communiquer entre eux ou avec leurs clients depuis n’importe où mais ils peuvent également programmer des horaires de disponibilité ou renvoyer les appels sur leur smartphone.

Dans le cas où vous craignez qu'instaurer le télétravail en entreprise affecte vos performances, l’IPBX permet également d'avoir un suivi sur la productivité des employés lorsqu'ils travaillent de chez eux.

La mise en place d’une solution Cloud comme Office 365 est aussi indispensable. Ces solutions vous permettent de faciliter la collaboration entre vos employés via des applications de messagerie instantanée ou de calendrier partagé.

Pour finir, il est possible de coupler ces solutions avec un outil de travail collaboratif comme Trello ou Breeze. De cette manière, vos employés en télétravail peuvent garder une visibilité sur les projets en cours et à venir, même à distance.

Nowteam accompagne les PME dans la gestion et l’exploitation de leur système d’information. Nous vous aidons à instaurer le télétravail au sein de votre entreprise via la mise en place de solutions cloud et de sécurisation des données notamment.

Cryptolocker : protégez votre entreprise. 

Cryptolocker : protégez votre entreprise. 

Cryptolocker : définition.

Les cryptolockers désignent une catégorie de malwares apparus en 2013. Ces virus appartiennent à la famille des ransomwares et se diffusent principalement grâce à des pièces jointes infectées. Un fois introduit dans un ordinateur, le cryptolocker chiffre l’ensemble des données hébergées sur la machine grâce à un système de cryptage complexe, les rendant aussi inaccessibles qu’inutilisables. Les pirates exigent ensuite une rançon en bitcoins à votre entreprise en promettant de vous fournir le programme nécessaire pour décrypter vos données. Sans cette clé de décryptage, il est impossible de récupérer vos fichiers. Les cryptolockers les plus célèbres sont Cyptowall et Locki, particulièrement virulents, mais ces virus, très lucratifs, se multiplient et visent de plus en plus souvent les entreprises, notamment les TPE.

Comment protéger votre entreprise d’un cryptolocker ?

  • IMPORTANT. Avant toute chose, effectuez des sauvegardes régulières de l’ensemble de vos données, idéalement dans un data center. C’est le seul moyen de protéger vos fichiers.
  • Sachez qu’un ordinateur infecté par un cryptowall peut transmettre le virus à votre serveur d’entreprise et à l’ensemble des machines connectées à votre réseau informatique.
  • Mettez en place un système de lutte contre les spams et le phishing. Ce type de protection est inclus dans le service de messagerie d’entreprise externalisée proposé par votre prestataire d’infogérance.
  • Formez vos employés à vérifier l’origine d’une pièce jointe. Un collaborateur averti est le meilleur rempart contre le virus cryptolocker.
  • Maintenez vos logiciels et systèmes d’exploitation à jour.
  • Gérez les accès au réseau d’entreprise afin que chaque utilisateur ne puisse accéder qu’aux données nécessaires à l’exercice de ses fonctions.
  • Mettez en place un système de contrôle des applications pour que les programmes malveillants ne puissent s’exécuter.

Que faire si votre entreprise est infectée par un cryptolocker ?

  • Isolez le poste infecté du reste du réseau informatique de l’entreprise.
  • Effectuez un nettoyage complet de l’ordinateur.
  • Procédez à la réinstallation des données grâce à vos sauvegardes.
  • N’hésitez pas à vous faire aider par une société d’infogérance.

Les cyber-criminels visent les entreprises.

Cibler les entreprises permet aux cyber-criminels d’exiger une rançon plus élevée que pour un utilisateur lambda. En effet, les pirates savent pertinemment que le cryptolocker paralyse l’activité de l’entreprise et que la perte des données constitue une menace pour la compétitivité, l’image et la trésorerie de l’entreprise touchée. Une attaque par cryptolocker peut avoir des conséquences désastreuses sur la productivité et les finances de votre société. Imaginez perdre vos fichiers, vos données comptables, vos dossiers clients, vos conceptions… Ajoutez à cela la perte causée par l’arrêt de votre activité. Votre entreprise pourrait-elle faire face à un cryptolocker ?

Cryptolocker : attention aux arnaques.

Selon les experts en sécurité informatique, il est impossible de décoder les données une fois cryptées. En revanche, nous vous conseillons fortement de ne pas céder aux cybercriminels et de ne pas payer la rançon. En effet, cela revient à encourager ce type de pratiques. De plus, une fois la somme versée, vous n’avez aucune garantie de récupérer vos données. D’autre part, ne faites jamais confiance aux faux anti-virus ou faux logiciels de décryptage qui pullulent sur la toile. Il s’agit de logiciels malveillants qui tentent de profiter de votre détresse.

Faites confiance aux experts informatiques Nowteam.

Nowteam peut vous aider à protéger votre entreprise des cryptoclockers en installant des mesures de sécurité mais surtout en mettant en place un système de sauvegarde de données efficace et fiable. Les experts Nowteam peuvent également vous aider à supprimer le cryptolocker en cas d’infection et vous accompagner dans la réinstallation des données après nettoyage de l’ordinateur.

Windows 10 Entreprise : le bilan un an après son lancement. 

Windows 10 Entreprise : le bilan un an après son lancement. 

1 an après le lancement du nouveau système d’exploitation de Microsoft, Windows 10 Entreprise, seules 38% des sociétés dans le monde ont procédé à la mise à jour. Microsoft peine à imposer Windows 10 Entreprise et Windows 7 reste le système d’exploitation préféré des professionnels. Néanmoins, le secteur du PC connaît un regain des ventes sur le marché professionnel dont Windows 10 Entreprise pourrait bien être la cause. Le dernier système d’exploitation de Microsoft expose donc un bilan en demi-teinte concernant son implantation dans les entreprises.

Quels sont les atouts de Windows 10 Entreprise ?

Microsoft a bien compris les enjeux de la présence de son système d’exploitation dans le monde de l’entreprise. Windows 7 y est largement majoritaire, ce qui n’est pas à l’avantage du géant de l’informatique qui souhaite mettre fin au support de Windows 7. Pour séduire les entreprises, Windows 10 Entreprise a donc été doté des meilleurs atouts.

  • Une amélioration des performances.
  • De nouvelles fonctionnalités.
  • Un éco-système unique sur tous les terminaux.
  • Des mises à jour automatiques.
  • Un système Cloud.

Des fonctionnalités Windows 10 Entreprise pour séduire les professionnels.

Avec Windows 10 Entreprise, Microsoft espère s’installer durablement dans le coeur des professionnels en proposant notamment des services spécialement conçus pour eux.

  • La possibilité de paramétrer la politique de sécurité par groupe de PC.
  • Un chiffrement Bitlocker
  • Limiter l’utilisation d’un poste de travail à une seule application.
  • Un accès à distance de votre poste.
  • Une version d’Internet Explorer permettant d’émuler facilement les versions précédentes du navigateur afin de le rendre compatible avec d’anciennes applications.
  • Une fonctionnalité « Passeport » qui vous évite de saisir systématiquement vos mots de passe.
  • Une fonctionnalité Device Guard qui n’autorise l’accès à la machine qu’aux logiciels jugés sans risques.
  • Windows Advanced Threat Protection qui permet de détecter les intrusions et d’alerter les entreprises en cas d’attaque. Mais cette fonctionnalité requiert la souscription d’un abonnement auprès de Microsoft.
  • Lors de l’enregistrement d’un document, il est possible d’indiquer s’il est de nature professionnelle ou personnelle. Cela influe sur son niveau de protection et facilite le respect de la charte informatique d’entreprise concernant l’utilisation privée du matériel professionnel.

Pourquoi certains professionnels boudent-ils Windows 10 entreprise ?

Malgré les efforts de Microsoft, le déploiement de Windows 10 Entreprise est plus lent que prévu. La société informatique Spiceworks s’est penchée sur le phénomène et a enquêté sur les principales raisons de ce désamour pour Windows 10 Entreprise :

  • Les professionnels sont satisfaits de leur système d’exploitation actuel.
  • Ils craignent de rencontrer des problèmes lors de la mise à jour.
  • Il existe des risques d’incompatibilité entre Windows 10 et certains logiciels professionnels.
  • Windows 10 étant un système d’exploitation très récent, il comporte des bugs et des failles.
  • Les entreprises doivent former leurs employés à l’utilisation de ce nouveau système d’exploitation.
  • Le manque de garanties concernant la protection des données.

Windows 10 Entreprise sauve le marché du PC.

On constate depuis plusieurs années un net ralentissement dans les ventes de PC. Ce dernier pourrait être imputé à l’essor des tablettes et la hausse des performances des mobiles. Mais si les particuliers préfèrent les mobiles aux PC, ces derniers sont toujours solidement ancrés dans le monde de l’entreprise. Les entreprises, pour des raisons de sécurité et d’optimisation de leur parc informatique sont plus encline à renouveler leur matériel que les particuliers. La fin du support de Windows XP en 2014 a également provoqué un appel d’air en obligeant les professionnels à renouveler leur matériel devenu obsolète.

Pourquoi attendre un an pour Windows 10 Entreprise ?

Windows 10 a eu une influence sur les ventes de PC en entreprise seulement en 2016 alors que le système d’exploitation est publié en 2015. En effet, en 2015, de nombreux équipements et logiciels n’étaient pas compatibles avec Windows 10 Entreprise. Une migration trop rapide aurait présenté un investissement considérable. Un an plus tard, les différents acteurs de l’informatique s’étant adaptés au nouveau système d’exploitation, un passage à Windows 10 est envisageable en entreprise. Les professionnels attendaient l’Anniversary Update d’août 2016 pour effectuer une mise à jour afin de profiter d’une version de Windows 10 Entreprise moins bugguée et disposant de nouvelles fonctionnalités.