5 dispositifs indispensables pour la sécurité informatique en entreprise

5 dispositifs indispensables pour la sécurité informatique en entreprise

Toutes les sociétés, quelles que soient leur taille ou leur activité, sont confrontés à des problématiques de sécurité informatique en entreprise. De nombreuses menaces pèsent sur votre infrastructure ainsi que sur vos données et vous devez mettre rapidement en oeuvre tous les dispositifs nécessaires pour assurer votre protection. La plupart des entreprise subissent en moyenne 4 attaques cybercriminelles par an, et bien que le risque zéro n’existe pas, de nombreuses solutions permettent de les éviter. Voici 5 dispositifs indispensables pour la sécurité informatique en entreprise. 

Les solutions pour améliorer la sécurité informatique en entreprise

1 Des systèmes anti-virus et anti-spams

La messagerie est le principal point d’entrée des menaces informatiques. Les virus, malwares et logiciels espions se diffusent principalement par l’intermédiaire des pièces jointes et emails. D’autre part, des escrocs et cybercriminels peuvent tenter des manoeuvres d’ingénierie sociale pour tromper vos collaborateurs et obtenir des données capitales comme des mots de passe par exemple. Vous devez impérativement sécuriser le mieux possible votre messagerie d’entreprise en installant des système anti-virus et anti-spams efficaces. D’autre part, en optant pour une messagerie d’entreprise externalisée, vous pourrez garantir la confidentialité de vos échanges professionnels. N’oubliez pas non plus que former vos collaborateurs aux bonnes pratiques est un élément essentiel de la sécurité informatique en entreprise. 

2 Une bonne solution d’hébergement des données

Les TPE et PME sont devenues la principale cible des cybercriminels. En effet, elles sous-estiment souvent les risques d’attaques informatiques et négligent la sécurité de leurs données. Or, la perte ou la consultation de vos données informatiques peut avoir de graves conséquences sur l’activité de votre entreprise. Vous devez être en mesure de restaurer rapidement vos données en cas d’attaque et de les protéger efficacement contre les cybercriminels et les sinistres. Consultez un expert informatique pour connaître la solution d’hébergement des données la plus adaptée à votre entreprise et à vos besoins en matière de sécurité informatique. 

3 Un système de monitoring de votre SI

Lorsque l’on constate les signes d’une attaques ou les symptômes d’un incident, il est déjà trop tard. De nombreuses TPE subissent des attaques informatiques sans même s’en rendre compte. Un système de monitoring permet de surveiller de près votre infrastructure informatique et de vous assurer du bon fonctionnement des divers éléments qui la constituent. Le monitoring informatique permet de détecter toute activité inhabituelle de votre système informatique et ainsi, d’intervenir rapidement cas de problème. 

4 Une gestion de l’utilisation d’internet en entreprise

La plupart des dangers qui menacent votre système informatiques sont liés à l’utilisation d’internet dans votre entreprise. Consultation de sites dangereux, liens infectés, piratage, mauvaises pratiques… un système de gestion de l’utilisation d’internet permet d’améliorer la sécurité informatique en entreprise en empêchant la consultation de sites malveillants et en empêchant une navigation inappropriée. Vous pouvez établir différentes listes de sites bannis ou autorisés pour assurer un bon usage d’internet en entreprise et améliorer la productivité de vos employés. 

5 Un technicien disponible 

Le principal élément d’une bonne sécurité informatique en entreprise est le fait de pouvoir compter sur un technicien efficace et disponible en cas de problème. Les pannes et incidents informatiques ralentissent significativement votre activité et, en cas d’attaque, vous devez pouvoir bloquer rapidement l’intrus ou empêcher la propagation du virus sur votre réseau informatique. De ce fait, il est indispensable de pouvoir faire appel à un technicien au plus vite via un Helpdesk afin de bénéficier d’une intervention par prise en main à distance ou dans les locaux de votre entreprise. 

Prestataire en infogérance : votre meilleur allié pour la sécurité informatique en entreprise

Nowteam, votre prestataire en infogérance vous propose les conseils de ses experts pour améliorer la sécurité informatique en entreprise. Après une analyse de vos usages, de vos besoins et de votre système d’information, nous vous proposons les solutions les plus pertinentes et adaptées à votre budget. Consultez nos offres pour doter enfin votre entreprise d’une protection informatique efficace. 

Ransomwares en entreprise : peut-on les éviter ? 

Ransomwares en entreprise : peut-on les éviter ? 

Les ransomwares désignent les malwares ou virus informatiques qui cryptent entièrement les données de l’ordinateur infecté. Les cybercriminels exigent ensuite une rançon en échange de la clé de décryptage sans laquelle il est tout bonnement impossible de récupérer les données. Les ransomwares en entreprises sont de plus en plus fréquents, du fait que les TPE et PME, souvent mal protégées sont plus faciles à infecter et plus enclines à payer la rançon afin de récupérer leurs données stratégiques. Les ransomwares en entreprises sont la hantise de tout professionnel du fait des conséquences financières de ce type d’infections, qui ralentissent significativement l’activité de la société. Est-il possible d’éviter les attaques par ransomwares en entreprise ? Quelles mesures préventives adopter ? 

Protéger votre SI contre les virus et les spams

Les emails restent la principale porte d’entrée des malwares, ransomwares et programmes malveillants. Votre messagerie d’entreprise est un point sensible de votre stratégie de sécurité informatique. Doter votre SI de système de protection contre les virus et les spams réduit les risques de ransomwares en entreprise. Opter pour une messagerie externalisée auprès de votre prestataire en infogérance vous assure une meilleure protection contre les ransomwares en entreprise et vous permet d’assurer la confidentialité de vos échanges professionnels. 

Former aux bons usages : meilleure solution contre les ransomwares en entreprise

La diffusion et le développement des attaques par ransomwares en entreprise exploitent surtout la méconnaissance et la manque de méfiance des utilisateurs. Former vos collaborateurs aux bons usages et les alerter sur les dangers du net pourrait vous permettre d’empêcher les attaques par ransomwares. Informez vos employés des risques liés à ce type de virus, encouragez-les à être plus méfiants concernant les pièces jointes, contrôlez les accès aux données en fonction du poste de chacun. Votre prestataire en infogérance peut également vous aider à mettre en place un système de contrôle de la navigation au sein de votre entreprise pour empêcher la consultation de sites dangereux, susceptibles de contaminer votre SI via des virus ou programmes malveillants. 

Effectuer les mises à jour

Les mises à jour logicielles permettent d’améliorer le fonctionnement des programmes et d’ajouter de nouvelles fonctionnalités mais surtout à corriger les bugs et les failles de sécurité. Effectuer régulièrement les mises à jour améliore la protection contre les ransomwares en entreprise en limitant les failles exploitables par les cybercriminels. Les mises à jour peuvent être effectuées automatiquement sur l’ensemble des postes de travail afin de garantir la sécurité de votre système d’information.

En cas de ransomwares en entreprise : l’importance des sauvegardes

Si vous détectez une attaque par ransomware sur un poste de travail, il est déjà trop tard. L’ensemble des données contenues sur cette machine sont désormais cryptées et irrécupérables. Il convient donc d’isoler cette machine du reste du réseau pour éviter la contamination. Puis, après avoir éliminé le virus, vous devez pouvoir compter sur des sauvegardes externalisées pour rétablir les données. Le PRA ou Plan de Reprise d’Activité permet de disposer de sauvegardes complètes et récentes hébergées en data center. Cette solution assure la protection des données sauvegardées et réduit le temps de reprise d’activité en cas d’attaques par ransomwares en entreprise. Votre prestataire en infogérance peut vous proposer les meilleures solutions de sauvegardes et hébergement de données d’entreprise en fonction de vos usages. 

Pouvoir faire intervenir un expert rapidement

Si vous constatez la présence de ransomwares en entreprise, vous devez pouvoir compter sur l’intervention rapide d’un expert en sécurité informatique afin d’éliminer le virus au plus vite. Les ransomwares, comme la plupart des autres logiciels malveillants peuvent être éliminés grâce à la prise en main à distance, ce qui permet de réduire le temps d’intervention du technicien. Plus l’intervention est rapide, moins l’attaque aura de conséquences sur l’activité de votre entreprise. Un contrat en infogérance vous permet de bénéficier des services d’un expert dédié. 

Spécialiste de l’infogérance depuis 15 ans, Nowteam vous accompagne dans toutes les étapes de prévention et de dépannage liées aux ransomwares en entreprise. Nous vous proposons les meilleures solutions pour limiter les risques d’infection, réagir rapidement en cas d’attaque et limiter les conséquences des ransomwares sur votre activité. Solutions anti-virus, protection de votre SI, hébergement des données, les solutions pour lutter contre les ransomwares en entreprise existent. Contactez Nowteam pour en savoir plus et assurer la sécurité de votre société. 

Infrastructure haute disponibilité : un atout pour votre entreprise

Infrastructure haute disponibilité : un atout pour votre entreprise

Une infrastructure haute disponibilité désigne un système informatique ayant un taux de disponibilité convenable. C’est à dire, dont les activités ne sont que rarement et brièvement interrompues pour cause de problèmes informatiques (panne, intrusion, virus…). La disponibilité de l’informatique est aujourd'hui un enjeu important pour les entreprises, quelle que soit leur taille. Une étude de 2017 estime que la non-disponibilité des services informatiques peut avoir un coût de 440 000 euros de l’heure. L'indisponibilité des services informatiques est particulièrement critique pour les petites entreprises. La mise en oeuvre d’une infrastructure haute disponibilité consiste à mettre en place une série de mesures et de solutions afin de garantir la disponibilité du SI en toute circonstance. 

Comment mettre en place une infrastructure haute disponibilité ?

De nombreuses techniques sont utilisées pour améliorer la disponibilité du système informatique en entreprise :

  • la redondance des matériels
  • la sécurisation des données échangées
  • la possibilité de reconfigurer le serveur lorsque celui-ci fonctionne
  • la mise en place de processus précis en cas de problème 
  • l’externalisation de certains services (comme la messagerie par exemple)
  • le PRA (plan de reprise d’activité) afin de rétablir rapidement les sauvegardes
  • le monitoring du système pour détecter les anomalies

Les sauvegardes pour assurer la haute disponibilité

Le système de sauvegarde est au centre d’une infrastructure à haute disponibilité. En cas de problème, les données doivent être rapidement restaurées sans mettre en péril l’activité de l’entreprise. Mais la haute disponibilité des sauvegardes exige le plus souvent un local adapté : protection contre les coupures de courant, climatisation, local étanche, protection anti-incendie adaptée, service de maintenance, service sécurité contre la malveillance et le vol… Les données doivent être protégées contre tous types d’incidents y compris les incendies dégâts des eaux. Les TPE et PME ne sont pas en mesure d’assurer la protection des données dans le cadre d’une infrastructure haute disponibilité. Il est donc indispensable de faire appel à un prestataire en infogérance pour externaliser les sauvegardes dans un data-center. Cette mesure de sécurité vous assure de pouvoir restaurer vos données rapidement en cas de problème et de limiter le temps de reprise d’activité. 

Votre infrastructure est-elle suffisamment protégée ? 

Etes vous sûr que votre système informatique est suffisamment protégé contre les incidents ? Quelles seraient les conséquences d’une panne sur votre activité ? Voici les bonnes questions que vous devez impérativement vous poser. 

  • Comment pouvez-vous détecter une panne ? une intrusion ? un piratage ? 
  • Que faire si un élément majeur de votre système informatique tombe en panne (le serveur par exemple ) ? 
  • Quels sont les processus en cas d’incident ? Comment le problème est-il signalé ? A qui ? 
  • Qui est en mesure d’intervenir pour régler le problème ? Quel est le délai d’intervention ? 
  • Si votre entreprise en venait à perdre toutes ses données, pourriez-vous les rétablir rapidement ? 
  • Quel est le délai d’arrêt d’activité maximum ? 

Infrastructure haute disponibilité : éviter les pannes

En se basant sur le fait que mieux vaut prévenir que guérir, la mise en oeuvre d’une infrastructure haute disponibilité efficace passe avant tout par la mise en place des processus qui permettront de réduire le nombre d'incidents sur le système informatique afin d'améliorer la disponibilité :

  • Un système de monitoring de l’ensemble du système. 
  • Un audit complet du système informatique afin de détecter les failles.
  • Renforcer la protection contre les intrusions : anti-virus, anti-spam, politique de gestion des accès.
  • Définir les bons usages et les processus en cas d’incident avec la rédaction d’une charte informatique. 
  • Etablir une vraie politique de sauvegardes automatiques et externalisées. 
  • Faire appel à un prestataire qualifié pour tout changement majeur au sein de l’infrastructure. 

Infrastructure haute disponibilité : réduire la durée des pannes

Les pannes finissent toujours par arriver. À ce moment-là, le processus défini en cas de problème est primordial pour que le service soit restauré au plus vite. Ce processus doit avoir un objectif : permettre à l’entreprise de disposer à nouveau d’un SI sain et fonctionnel le plus rapidement possible. La réparation définitive n’est donc pas forcément nécessaire dans l’immédiat si elle prend beaucoup plus de temps. La priorité est de trouver une solution de contournement du problème pour permettre à l’entreprise de fonctionner. Une infrastructure haute disponibilité exige la possibilité de faire appel à des techniciens informatiques en cas de problème. Ces derniers doivent pouvoir intervenir rapidement et connaître parfaitement l’infrastructure informatique de l’entreprise pour être efficace. Chez Nowteam, vous bénéficiez des services d’un expert dédié qui mettra son savoir-faire au service de votre entreprise. 

Une infrastructure haute disponibilité est la garantie d’un système informatique fiable. La mise en oeuvre d’un tel dispositif fait appel à une combinaison de solutions qui, ensemble, assurent la disponibilité de votre SI en toute circonstance. Faites appel à Nowteam, votre prestataire en infogérance, pour améliorer la fiabilité de votre SI et éviter que votre activité ne subisse les conséquences d’une panne informatique. 

BYOD : une nouvelle pratique informatique en entreprise

BYOD : une nouvelle pratique informatique en entreprise

Le BYOD (Bring Your Own Device), ou PAP (Prenez vos Appareils Personnels) est une nouvelle pratique informatique apparue depuis peu dans les entreprises, et notamment les TPE et PME. Il s’agit pour les collaborateurs d’utiliser leurs appareils personnels sur leur lieu de travail pour effectuer leurs missions. Le BYOD concerne aussi bien les postes de travail que les smartphones ou tablettes. Mais cette pratique pose de nombreuses questions relatives à la sécurité des données de l’entreprise ainsi qu’à l’intégration de ces appareils dans le système informatique de l’entreprise. Quels sont les avantages et inconvénients du BYOD ? Comment procéder pour que cette pratique ne mette pas en péril la sécurité informatique de l’entreprise ? 

Les avantages du BYOD

Si de plus en plus d’entreprises pratiquent le BYOD, c’est avant tout parce que cette tendance notre de nombreux avantages.

  • L’utilisateur connaît et maîtrise son outil de travail, puisqu’il lui appartient. Le BYOD peut être un atout pour la productivité des employés. 
  • L’employé peut personnaliser son matériel informatique, il dispose de tous les accès sur la machine et peut donc installer les programmes et logiciels lui-même. 
  • L’employé peut travailler en dehors des locaux de l’entreprise. Le BYOD est un atout pour le télétravail et la mobilité des collaborateurs qui disposent de leur poste de travail à leur domicile. 
  • Plus de problème de matériel obsolète et/ou non adapté aux habitudes de travail de chacun. Le renouvellement du matériel est à la charge de l’employé qui est libre de choisir l’appareil qui lui convient pour son usage professionnel et personnel. 
  • Réduction des coûts pour l’entreprise qui n’a pas à fournir les équipements informatiques.

Les dangers du BYOD

Le BYOD n’est pas une pratique sans risque. Cette nouvelle manière de travailler exige une plus grande vigilance pour garantir la sécurité informatique de l’entreprise. 

  • Le collaborateur peut se faire voler son ordinateur, son smartphone ou sa tablette en dehors de l’entreprise. 
  • Des données informatiques de votre entreprise sont stockées sur un appareil personnel, souvent peu ou mal protégé contre les intrusions. 
  • L’appareil peut être perdu ou endommagé. 

Autre danger, social plus que technologique, l’effacement des frontières entre le domaine professionnel et de la vie privée de vos collaborateurs. En amenant son propre matériel informatique sur son lieu de travail, l’employé y importe une part de sa vie privée, et vice-versa. Il est indispensable de cloisonner les deux domaines pour la confidentialité des données d’entreprise comme des données personnelles de chacun. 

Appliquer le BYOD en toute sécurité

Si vous souhaitez mettre en place le BYOD dans votre entreprise en limitant les risques pour vos données, plusieurs mesures doivent être appliquées. 

  • Préférez une messagerie externalisée permettant d’éviter les spams et certains virus. 
  • Assurez-vous que les données sont sauvegardées de façon sécurisée, dans un data center par exemple, ou sur un serveur d’entreprise. 
  • Consultez un spécialiste de l’infogérance afin que les échanges de données avec le serveur de l’entreprise soient protégés. 
  • Exigez de vos collaborateurs une mise à jour régulière des programmes, applications et systèmes d’exploitation. 
  • Rédigez une charte informatique pour promouvoir les bons usages et limiter les risques. 

Les alternatives au BYOD

Le CYOD

Chose Your Own Device. L’entreprise laisse les employés choisir le matériel informatique qui leur convient le mieux en fonction de leurs pratiques. Cela permet à chaque collaborateur de disposer d’appareils qui correspondent à ses besoins et aux taches qu’impliquent sa fonction. Le principal enjeu du CYOD est d’assurer la gestion d’un parc informatique d’une même entreprise comportant des appareils fonctionnant sous différents OS (Windows et Apple par exemple). 

Le COPE

Corporate Owned, Personally Enabled. Dans ce cas, la société fourni le matériel informatique à ses collaborateurs tout en les autorisant à l’utiliser à des fins personnelles. L’entreprise peut ainsi profiter de la flexibilité d’une solution BYOD tout en gardant la main sur le matériel utilisé. Cette solution permet la mise en place d’un parc informatique plus homogène, ce qui facilite la gestion et la maintenance informatique. 

Le BYOD peut être une bonne solution pour les TPE et PME ayant un budget consacré à l’informatique limité. Néanmoins, cette pratique induit de nombreux risques : piratage, vol, intrusion, espionnage industriel, virus… Il est donc indispensable de faire appel à des spécialistes de l’infogérance pour la gestion de votre parc informatique. Les experts Nowteam vous accompagnent pour la mise en place d’une pratique du BYOD dans votre entreprise tout en assurant la sécurité de votre système d’information et de vos données. 

RGPD : comment l’appliquer dans votre entreprise ? 

RGPD : comment l’appliquer dans votre entreprise ? 

Le Règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) entrera en vigueur le 25 mai 2018. Ce règlement relatif au traitement des données personnelles par les entreprises impose une plus grande responsabilité aux sociétés amenées à collecter, traiter, regrouper et analyser les données de leurs clients. Le RGPD vise à renforcer et harmoniser la protection des données personnelles des résidents de l’Union Européenne. C'est une application plus stricte es les principes de la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978. Il s’agit d’adapter cette loi et ses principes aux nouvelles pratiques du web et d’harmoniser la réglementation avec les évolutions des technologies de l’information. Aujourd’hui la plupart des entreprises présentes sur le web récoltent et utilisent les données personnelles de leurs clients ou de leurs visiteurs (adresses email, coordonnées, nom…). Désormais les entreprises devront êtres plus vigilantes concernant la récolte et l’hébergement de ces informations sensibles. Comment mettre en place la RGPD au sein de votre entreprise ? 

RGPD : les bonnes questions à vous poser

Ce nouveau règlement RGPD concerne toutes les entreprises et organisations qui collectent, traitent et stockent des données à caractère personnel de personnes résidant dans l’Union Européenne. Votre entreprise est donc directement concernée par cette mesure et se trouve dans l’obligation de l’appliquer. Mais par où commencer ? Voici quelques questions essentielles : 

  • Mon entreprise stocke-t-elle des données personnelles ? 
  • Comment ont-elles été obtenues ?
  • Les personnes concernées peuvent-elles consulter / modifier / supprimer ces données ? 
  • Comment ces données sont-elles utilisées ? 
  • Les personnes concernées ont-elles été averties de l’usage qui sera fait de leurs données personnelles (emailing par exemple) ?
  • Comment les données sont elles exploitées et dans quel but ? 
  • Qui traite les données ?
  • Où sont-elles hébergées ? 
  • Sont-elles suffisamment protégées contre le vol et les intrusions ?

RGPD étape 1 : Recenser l’ensemble des données collectées

Les entreprises, quelles que soient leur taille et leur activités sont amenées à collecter un certain nombre de données sur leurs clients, fournisseurs, partenaires ou employés. Voici celles considérées comme données personnelles dans la RGPD : nom, prénom, genre, âge, taille, poids,  adresse, e-mail, adresse IP, situation familiale, opinion politique ou religieuse, orientation sexuelle, données biométriques, données relatives à la santé. Si votre entreprise collecte, d’une manière ou d’une autre ce type de données, vous devez alors appliquer les recommandation de la CNIL et vous conformer à la RGPD. 

RGPD étape 2 : Obtenir le consentement explicite des utilisateurs

Dorénavant, les entreprises doivent pouvoir prouver qu’elles ont obtenu le consentement préalable et explicite de chaque utilisateur dont elles collectent les données personnelles.

Le consentement de l’internaute au traitement de ses données doit être exprimé de façon claire par une action de sa part. Cela signifie que vos utilisateurs doivent notifier librement et activement leur consentement pour le traitement de leurs informations, par une case à cocher par exemple.

RGPD étape 3 : Prendre les principales mesures de protection des données

La RGPD comporte « l’obligation pour les entreprises de mettre en œuvre des mécanismes et des procédures internes permettant de démontrer le respect des règles relatives à la protection des données ». 

  • Désigner parmi vos collaborateur un DPO (Data Protection Officer) charger de veiller au respect du RGPD au sein de l’entreprise
  • Prendre des mesures spécifiques de traitement et hébergement des données les plus sensibles, c’est à dire celles qui présentent des risques élevés d’atteinte aux droits et libertés des personnes.
  • Mettre en place des procédures internes (bonnes pratiques, gestion de crise, gestion des réclamations..) et veiller au respect de ces procédures par les collaborateurs
  • Documenter soigneusement l’ensemble des actions relatives à la protection des données (études, registre des traitement, preuves de consentement...).

Que risque une entreprise qui ne respecte pas le RGPD ? 

La CNIL veille à l’application de la réglementation RGPD dans les entreprises françaises. Sa mission : conseiller, contrôler et sanctionner les entreprises afin que le règlement soit respecté.

En cas de non-conformité votre entreprise pourra être sanctionnée. Dans un premier temps, vous recevrez un avertissement. Si vous ne prenez pas les mesures nécessaires, votre entreprise devra s’acquitter d’une amende administrative pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros ou 4% de votre chiffre d’affaires. D’autre part, en cas de violation de données (intrusion, piratage), l’entreprise a l’obligation d’en avertir la CNIL dans les 72h suivant l’incident. Il est donc primordial de protéger les données de votre entreprise et d’être en mesure de détecter rapidement une intrusion afin d’intervenir dans les plus brefs délais.

Comment protéger les données au sein de l’entreprise ? 

Il n’est pas facile d’appliquer correctement le RGPD si votre entreprise ne dispose pas d’un service informatique ou d’un technicien en interne. Dans ce cas là, votre prestataire en infogérance peut vous aider à sécuriser vos données d’entreprise afin d’être en conformité avec le RGPD. 

  • Former l’ensemble de vos collaborateurs aux bonnes pratiques relatives à la protection des données informatiques
  • Mettre en oeuvre une politique stricte de gestion des droits d’accès aux données.
  • Mettre à jour les applications et logiciels de l’entreprise
  • Prévoir des processus de traitement et d’accès aux données ainsi que des procédures en cas d’attaque ou d’intrusion. 
  • Mettre en place des outils de protection des données informatiques (antivirus, détection comportementale, filtrage…)
  • Organiser une sauvegarde régulière de vos données d’entreprise.
  • Mettre en place un système de monitoring afin de détecter rapidement toute activité suspecte. 
  • Prodiguer des conseils d’experts pour sécuriser votre infrastructure et limiter les failles de sécurité. 

Les experts informatiques Nowteam vous aident à mettre votre entreprise en conformité avec le RGPD. N’hésitez pas à nous contacter pour bénéficier des conseils d’un interlocuteur dédié. 

GAV : qu’est ce qu’un anti-virus passerelle ? 

GAV : qu’est ce qu’un anti-virus passerelle ? 

Les entreprises doivent faire face à de plus en plus de menaces informatiques et les cyber-criminels se montrent de plus en plus ingénieux pour arriver à leurs fins. Il devient donc plus difficile d’anticiper les nouvelles menaces, d’identifier les derniers virus qui apparaissent chaque jour et de trouver des solutions efficaces pour protéger son informatique en entreprise. C’est pourquoi Nowteam vous propose la mise en place d’un anti-virus passerelle, (ou GAV pour Gateway Anti Virus). Ces anti-virus avancés permettent de détecter la présence de logiciels malveillants sur votre réseau et vos appareils. Un système de détection des menaces à plusieurs niveaux permettent de bloquer les malwares au niveau de la passerelle réseau. Cela est possible grâce à une analyse pointue du trafic afin d’assurer une protection en temps réel contre les principale formes de virus.

Les principales fonctions d’un anti-virus passerelle

  • Analyse les principaux protocoles pour bloquer l’ensemble des logiciels malveillants : programmes espions, rogues, vers, malwares, ransomwares, virus…
  • Analyse des comportements des programmes dangereux pour les reconnaître et les bloquer rapidement
  • Mise à jour régulière de la base des signatures virus pour détecter les dernières menaces connues
  • Système de détection de virus complété par des systèmes de machine-learning
  • Optimisé pour les meilleures performances réseau du secteur

Protéger votre réseau grâce à un anti-virus passerelle

Un anti-virus passerelle est conçu pour protéger tous les utilisateurs à l'échelle du réseau de l’entreprise. Pour assurer une protection efficace contre les derniers malwares connus, la solution fonctionne grâce à une mise à jour de la base signature virale et une analyse des comportements des logiciels identifiés comme étant malveillants afin de les détecter au plus vite les programmes similaires. Le but d’un anti-virus passerelle est de parvenir à bloquer les menaces avant même qu'elles n'accèdent à vos serveurs en analysant le trafic des e-mails. Le logiciel permet d’empêcher tout téléchargement et toute exécution de code malveillant rendant ainsi la navigation plus sécurisée au sein de votre entreprise.

Analyse et détection des virus 

Un anti-virus passerelle utilise à la fois les techniques de signature virale et l'analyse heuristique et dynamique pour bloquer rapidement les virus et le code malveillant que les signatures ne permettent pas de d’identifier. Cela vous garantit une protection contre les programmes dangereux les plus élaborés qui passent souvent à travers les mailles du filet d’un anti-virus classique. Les fichiers compressés contenus dans les emails, les téléchargements et les pièces jointes infectées sont décompressés pour être ensuite analysés en profondeur (de nombreux types de compression de fichiers sont pris en charge par le logiciel). Les signatures virales étant sans cesse mises à jour, la protection contre les nouvelles menaces est garantie par l’anti-virus passerelle. De plus, l’anti-virus passerelle s’appuie sur des systèmes de machine-learning pour détecter des malwares de types connus, inconnus ou changeants. Plusieurs algorithmes de machine-learning sont utilisés en parallèle pour gagner en efficacité et éviter un trop grand nombre de faux positifs.

Les avantages de l’anti-virus passerelle

  • Protéger votre entreprise en temps réel : les e-mails dangereux et les pièces jointes infectées sont bloqués avant d’accéder au serveur de messagerie professionnelle.
  • Meilleure productivité de vos collaborateurs : la fonction anti-spam filtre les e-mails publicitaires indésirables afin que vos équipes ne perdent pas du temps à les trier chaque jour.
  • Le blocage par URL empêche la consultation de contenus dangereux ou non adaptés.
  • Les flux internet sont analysés par le système de sécurité de l’anti-virus passerelle. Les menaces provenant d'internet sont bloquées avant d’endommager les postes de travail ou les serveurs d’entreprise.
  • Votre messagerie d’entreprise est mieux protégée contre les tentatives de phishing et les liens piégés qui en veulent à vos données d’entreprises.
  • Mettez en place des listes blanches et noires de sites web, adresses IP ou les types de contenus pour protéger votre équipe.

Avec plus de 15 ans d’expérience dans l’infogérance, Nowteam est le spécialiste de la maintenance informatique pour les TPE et PME. Nos experts vous donnent les meilleurs conseils pour optimiser votre infrastructure et protéger votre système informatique contre les intrusions et les virus. Nous analysons vos besoins réels afin de vous proposer les solutions de sécurité informatique les plus pertinentes et améliorer la protection de votre entreprise et de ses données. Consultez nos offres. 

Page 1 sur 912345Dernière page »