Au sein de nombreux milieux professionnels, les employés d’une équipe et d’un service traitent un très grand nombre de fichiers et de documents sur une base quotidienne. Chacun a un rôle à jouer lors du cycle de vie de ces données. Par conséquent, il est important que les entreprises disposent des bonnes applications afin de coordonner efficacement la façon dont ces fichiers sont gérés, sauvegardés et partagés.

 

Qu’est-ce que le versioning ?

 

Les systèmes de contrôle de version (versioning en anglais ou versionnage en français) sont une catégorie d’outils logiciels qui permettent de gérer les changements apportés à un code source au fil du temps. Grâce au versioning, il est possible de garder une trace de chaque modification du code dans une base de données dédiée. En cas d’erreur, les développeurs peuvent alors revenir en arrière et comparer les versions antérieures du code pour corriger les éventuelles erreurs.

 

Optimisation de la gestion et du suivi des données entre les utilisateurs

 

Le versioning se caractérise par la création et la gestion de plusieurs versions d’un produit, qui ont toutes la même fonction générale, mais qui sont en plus :

  •       Améliorées ;
  •       Mises à jour ;
  •       Personnalisées.

Cette méthode permet de suivre chaque changement individuel apporté par les collaborateurs et d’éviter les conflits de travail simultanés. En stockant plusieurs versions de fichiers avec des systèmes de contrôle, standardisant la gestion des fichiers, il est possible de rationaliser les flux de travail, tout en sécurisant les données. Sachez que cela fonctionne aussi bien dans le cloud que sur site.

Aujourd’hui, le contrôle de version est un facteur clé pour les équipes de développement. En plus de faciliter la gestion et le suivi des fichiers, il vous aide à développer et à gérer vos produits plus rapidement.

 

Une méthode indispensable dans l’environnement du développement

 

Le versioning est particulièrement important pour les équipes qui pratiquent les DevOps. Le terme « DevOps » désigne une communauté de pratiques interdisciplinaires vouée à l’étude de la construction, de l’évolution et de l’exploitation de systèmes résilients à l’échelle d’un écosystème en évolution rapide.

Il existe plusieurs types de logiciels de versioning, disponibles pour Windows et Mac, afin de gérer des applications à petite et grande échelle. Voici les principales caractéristiques que peut offrir le versioning pour les entreprises :

  •       Comparer les fichiers, identifier les différences et fusionner les modifications, si nécessaire, avant de valider un code ;
  •       Garder la trace des versions d’application et les identifier séparément ;
  •       Utiliser des versions de code entièrement indépendantes ;
  •       Fusionner différentes versions de fichiers pour créer une version de travail finale ;
  •       Réduire le temps consacré à l’identification de la cause d’un problème.

 

Une méthode essentielle pour le bon fonctionnement des logiciels d’entreprises 

 

Les solutions open source sont devenues tellement courantes que le code dépend souvent de composants écrits par des développeurs. Il est donc impératif que chaque composant soit bien documenté et correctement versionné. Une version de logiciel est généralement associée à une numérotation qui permet de l’identifier.

Par, exemple, le versionnage sémantique est une norme très utile pour nommer différentes versions d’un même élément. Cette dernière se compose alors de trois nombres au format X.Y.Z, où :

  •       X représente une version majeure ;
  •       Y représente une version mineure ;
  •       Z représente un patch.

Il est possible d’utiliser le versionnage sémantique pour, à peu près, n’importe quel type de projet qui implique du code. Toutes les entreprises qui développent et commercialisent des logiciels mettent en œuvre un système de gestion des versions qui, en plus de définir et d’organiser le travail des développeurs, vise à établir une communication entre l’entreprise et les utilisateurs.

Une fois mise en œuvre, une bonne stratégie de création de versions peut générer de la valeur ajoutée pour votre entreprise. En revanche, si la mise en œuvre de cette stratégie n’est pas bien réalisée, cela risquerait de provoquer des situations conflictuelles, consistant à identifier les versions à conserver ou non, faisant ainsi perdre un temps précieux. Il est donc essentiel de bien s’informer avant de se lancer dans un processus aussi pointilleux.

Nouveau call-to-action