Comprendre les risques de la cybermenace

Les PME sont devenues des cibles de choix pour les cybercriminels et l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) a mis en garde les entreprises dans son dernier « Panorama de la menace informatique ».

En effet, 34 % des PME ont subi au moins une cyberattaque en 2021 – une tendance qui ne devrait que s’aggraver. La culture numérique des PME ainsi que leur niveau de sécurisation sont généralement plus faibles que ceux des grandes entreprises, faute de moyens tant humains que financiers. Il est donc essentiel de protéger votre PME des menaces imminentes avec des solutions de sécurité actualisées.

L’année dernière, les violations de données ont connu une hausse alarmante de 37%, et comme rien ne laisse présager un ralentissement en 2022, il est temps d’investir dans des mesures de cybersécurité. Pour vous aider à protéger votre entreprise des vulnérabilités potentielles, nous avons compilé les conseils de nos experts pour renforcer vos défenses numériques.

La prolifération rapide des ransomwares

L’ANSSI souligne que les attaques de ransomware deviennent de plus en plus sophistiquées – présentant des conséquences catastrophiques en ce qui concerne la continuité de l’entreprise et même sa survie.

Les incidents liés aux ransomwares ont connu une hausse vertigineuse de 64 % entre juillet 2020 et août 2021, les secteurs privés faisant les frais de plus de la moitié de ces attaques. Les cybercriminels profitent de la vulnérabilité des entreprises se trouvant alors contraintes de payer de lourdes rançons pour sauvegarder leurs données et capitaux.

Le refus de payer une rançon peut entraîner des dépenses coûteuses de récupération et de restauration pour l’entreprise touchée. Selon l’ANSSI, seulement 42% des organisations ont récupéré l’intégralité de leurs données et de l’usage de leur système d’information après avoir payé une rançon. 60% des organisations touchées par des cyberattaques déposent le bilan au bout de 6 mois et 120 000€ est le coût moyen pour une organisation victime d’une attaque de ses données.

La multiplication par 10 du phishing dans les PME

Les PME ont connu une augmentation spectaculaire des tentatives de phishing. Malheureusement, les petites et moyennes entreprises comptent parmi les cibles les plus vulnérables. Les raisons :

  • Le manque de ressources financières pour mettre en place une protection des données et prioriser des services de sécurité informatique,
  • Le manque de professionnels de la cybersécurité qualifiés à embaucher en interne,
  • Leur vulnérabilité qui a pris de l’ampleur avec la transformation numérique des tâches et la recrudescence du télétravail.

 
Les PME consacrent souvent leurs ressources financières à des opérations qui sont des éléments clés de leur activité. Elles confient alors leurs besoins en matière de sécurité informatique à des applications antivirus et pare-feu, en partant du principe que ces mesures assureront une protection suffisante. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas – sans la mise en place d’une stratégie globale de sécurité, les PME restent des cibles très vulnérables pour les cybercriminels.

Des solutions antivirus limitées

Bien que les logiciels antivirus soient essentiels pour les organisations, ils ne peuvent à eux seuls garantir leur sécurité totale. Une étude récente d’IBM a révélé que 95 % des violations de la cybersécurité sont associées à des erreurs d’origine humaine, telles que :

  • Des erreurs comme le partage de mots de passe et l’octroi d’accès à des comptes ;
  • Une sensibilisation des collaborateurs à la cybersécurité insuffisante ;
  • Les négligences telles que le retard dans la mise à jour et le fait de ne pas verrouiller les sessions lorsqu’elles sont inoccupées.

 
les 10 commandements de l'informatique
À la lumière de l’alerte de l’ANSSI sur Kaspersky, un antivirus russe, il est important de diversifier les solutions de sécurité. Les entreprises ont été averties par l’ANSSI de reconsidérer leur utilisation des applications de Kaspersky en raison de son association avec la Russie et d’envisager des options alternatives.

Comment se protéger des menaces informatiques ?

Appliquer les recommandations de l’ANSSI

Afin de lutter contre le nombre croissant de cyberattaques, l’ANSSI a publié une série de propositions :

 
Ce dernier point est un élément essentiel que l’ANSSI privilégie pour la reprise d’activité après sinistre suite à des cyberattaques, en particulier les ransomwares. Lorsque les entreprises sont attaquées de cette manière, les services essentiels tels que les systèmes de messagerie et les applications commerciales deviennent inutilisables – ce qui perturbe considérablement la communication et la productivité des entreprises. De plus ces événements déstabilisants peuvent avoir un impact durable s’il n’est pas correctement géré.

À cette fin, il est essentiel pour les PME d’élaborer un plan de réponse aux cyberattaques pour garantir :

  • la continuité de l’activité en cas de crise ;
  • le retour à un état normal dès que possible.

Externaliser sa cybersécurité : l’infogérance

L’ANSSI suggère de donner la priorité à la surveillance et à l’entretien continus des réseaux d’entreprise, bien que ces opérations prennent du temps pour être menées à bien et nécessitent un personnel compétent. Pour les organisations qui n’ont pas la capacité de mettre en œuvre de telles actions en interne, les services de sécurité réseau gérés ou les solutions d’externalisation peuvent constituer un substitut adéquat.

La société NowTeam (Groupe NowBrains), prestataire informatique spécialisé dans la cybersécurité des PME et associations offre une solution de sécurité réseau globale nommée “Nowsecure”, présentant plusieurs avantages :

  • Une protection avancée de votre réseau d’entreprise et de vos postes informatiques,
  • Une sécurisation renforcée de l’ensemble de vos terminaux à l’intérieur et à l’extérieur de votre organisation,
  • Une sécurisation maximale de vos identités avec une politique d’authentification renforcée contre l’usurpation d’identité,
  • Une sécurisation optimale de vos données d’entreprise contre les actes de malveillance,
  • Une protection spécifique à l’environnement de votre messagerie,
  • Une sécurité optimale de vos appareils mobiles,
  • L’accès à une équipe technique SOC (Security Operation Center) hautement dévouée qui veille 24h/24 à la sécurité de leur système d’information.

 
Après avoir effectué un audit complet de votre infrastructure, les experts en cybersécurité  NowTeam vous accompagneront dans la mise en place d’un plan d’action pour protéger votre organisation contre les risques et les coûts associés à une éventuelle cyberattaque.

Notre équipe d’experts évaluera les besoins de votre projet et fournira les solutions personnalisées qui vous conviennent. Que vous soyez une TPE, PME ou une association, nous pouvons vous aider ! Alors n’attendez pas – prenez rendez-vous ou appelez-nous au 01 61 37 35 90 pour obtenir une assistance immédiate en cas de sinistre.

CTA NowTeam