Les entreprises industrielles font face à un marché de plus en plus concurrentiel. La transformation digitale représente un atout pour se démarquer avec la mise en place de solutions technologiques innovantes et performantes pour gagner en flexibilité et en efficacité. Mais qu’en est-il des employés ? Par quels moyens les manufactures peuvent entrer dans l’ère de l’industrie 4.0, tout en répondant aux enjeux écologiques, économiques et humains ? 

En quoi consiste la transformation digitale pour les industries ?

Avec la crise sanitaire, le télétravail a été largement déployé et pour certaines entreprises, ce fonctionnement va perdurer. Mais on peut se demander ce qu’il en est pour les industries. En effet, si les équipes administratives et la direction peuvent effectuer leurs tâches à distance, ce n’est pas le cas de tous les employés. La fabrication nécessite que des hommes travaillent avec des machines, sur le site de production. La transformation digitale des manufactures, cela ne signifie pas qu’il n’y aura plus d’hommes et que des robots se chargeront de tout le travail. Le concept d’industrie 4.0 repose sur l’utilisation de nouveaux outils de travail et une optimisation des moyens de production. La place de l’humain est primordiale dans cette nouvelle révolution industrielle. La mise en œuvre d’usines intelligentes peut faciliter le télétravail, au moins à temps partiel, des opérateurs. 

La digitalisation des industries grâce aux outils numériques

L’intégration de la transformation digitale au sein des industries repose dans un premier temps sur les outils à utiliser. En fonction de leurs besoins et de leurs choix stratégiques, celles-ci peuvent s’aider de solutions logicielles innovantes pour rendre chaque employé plus autonome et efficace. L’utilisation d’un ERP (Entreprise Resource Program) est utile pour harmoniser les processus métiers et améliorer la gestion des ressources. Cet outil permet d’avoir une vue globale sur son système d’information, de la chaîne d’approvisionnement, en passant par les actions commerciales, jusqu’à la comptabilité. 

En ce qui concerne l’équipement informatique, l’IIoT (Industrial Internet of Things pour internet industriel des objets) permet de développer des processus de production automatisés. L’IIoT consiste à utiliser des outils connectés et fait bénéficier les entreprises du secteur industriel d’une efficacité opérationnelle. À l’aide de capteurs ou d’autres dispositifs intelligents, il est ainsi plus facile pour les manufactures de suivre les performances de leurs outils industriels. Ils permettent également de collecter des données, qui, une fois analysées, peuvent mettre en lumière des processus pour gagner en efficacité.

La place de l’humain dans cette transformation digitale

L’industrie 4.0 ne peut être mise en œuvre qu’à l’aide d’outils. L’humain doit aussi trouver sa place dans cet environnement. Pour que les employés puissent utiliser ces nouvelles technologies, il faut bien évidemment les former. Si les métiers sont amenés à être bouleversés, il est indispensable qu’ils bénéficient d’un accompagnement. Dans le cas du télétravail, la mise en place de bons moyens de communication entre tous les collaborateurs, notamment grâce au cloud, permet une meilleure cohésion. 

La mise en place de ces nouvelles méthodes de travail nécessite bien des efforts de la part des industries. Mais il est important pour elles de se renouveler et d’avancer vers la digitalisation. Cela leur permettra de rester compétitives, d’anticiper les besoins futurs et de renforcer leur productivité. La transformation digitale offre aux industries de nouveaux horizons pour améliorer leur croissance et leur innovation.