Le Cloud est partout, que ce soit au bureau ou chez vous, vous avez forcément déjà entendu parler du Cloud. Qui ne s’est jamais retrouvé face à un espace de stockage insuffisant et a eu recourt à une solution Cloud ? Mais au fait c’est quoi exactement le Cloud Computing ? Qu’est-ce qu’une solution que vous utilisez souvent à titre personnel peut apporter à votre entreprise ?

Qu’est-ce que le Cloud ?

Le Cloud Computing est une solution qui permet un accès omniprésent et à la demande à un réseau partagé et un ensemble de données informatiques. Ces données sont accessibles et modifiables très facilement. Pour faire encore plus simple le Cloud Computing, c’est une manière d’utiliser des données informatiques sans réellement les posséder physiquement.

Le Cloud Computing, plus d’avantages que d’inconvénients ?

Héberger les données de son entreprise sur le Cloud permet de pouvoir en disposer à tout moment et surtout de ne jamais les perdre. Le Cloud permet également de sécuriser ses données, à condition de mettre en place un plan de sécurisation du Cloud efficace mais surtout de former et sensibiliser vos collaborateurs à son utilisation.

Le Cloud est également particulièrement avantageux d’un point de vue économique, surtout pour les entreprises qui ont un budget limité à consacrer aux dépenses informatiques. D’une part car le Cloud Computing ne nécessite pas d’investissement matériel et d’autre part car il permet de lisser les coûts, surtout dans le cadre d’un Cloud public.

Nous le verrons en étudiant les différents types de Cloud, le Cloud Computing se distingue également par sa simplicité et sa grande flexibilité.

Pour autant certaines entreprises sont encore frileuses à l’idée d’utiliser le Cloud. Le manque de confiance à l’égard des fournisseurs est l’une des principales problématiques. Pourtant si le déploiement du Cloud est associé à une stratégie de sécurisation cohérente, les risques sont très limités et les avantages nombreux.

Les différents types de Cloud

Il existe trois types de Cloud qui se distinguent par leurs propres spécificités : le Cloud public, le Cloud privé et le Cloud hybrid.

Le Cloud privé

Par Cloud privé, il faut entendre Cloud dédié. C’est-à-dire que vous bénéficiez d’une infrastructure informatique 100% dédiée à votre entreprise et à vos utilisateurs. Ce Cloud peut être géré en interne ou délégué à un prestataire et être hébergé dans un data center.

Le coût de la mise en place d’un Cloud privé dépend généralement du serveur utilisé, de sa capacité de stockage, de sa puissance et bien sûr de la maintenance associée.

Il a plusieurs avantages :

  • le Cloud privé permet de mettre en place une solution parfaitement adaptée à vos besoins
  • la facturation est la même quelle que soit l’utilisation de vos collaborateurs

Attention cependant, il peut s’avérer moins réactif en cas de montée en charge et surtout il est plus cher à mettre en place qu’un Cloud public.

Le Cloud public

Il ne faut surtout pas entendre public comme étant accessible à tous. Le terme public signifie que les données sont hébergées sur plusieurs serveurs qui sont accessibles par un nombre d’utilisateurs déterminés, on peut donc parler d’hébergement mutualisé. Généralement ce sont des solutions proposées par la plupart des prestataires informatiques. Le Cloud public (ou mutualisé) est un service particulièrement accessible. Une fois l’offre est souscrite, le Cloud est presque immédiatement disponible. En revanche, contrairement au Cloud privé, la facturation est établie selon l’utilisation que vous en faites. Vous payez donc uniquement ce dont vous avez besoin.

Malgré tout, le Cloud public s’avère être une solution particulièrement intéressante, surtout pour les PME, car elle ne nécessite pas d’investissement matériel, logiciel ou d’infrastructure. Le Cloud public permet de mettre en place une multitude d’applications SaaS comme les CRM ou les outils de gestion de stock. Les IaaS (Infrastructure as a service) font également partie intégrante du Cloud computing. Elles permettent de bénéficier de ressources informatiques virtualisées.

Le Cloud hybrid

Le Cloud hybrid, comme son nom l’indique, est un croisement entre le Cloud privé et le Cloud public. Le Cloud hybrid  réuni un prestataire de Cloud public et une solution de Cloud privé. Le Cloud public et le Cloud privé fonctionnent de manière indépendante. Ils communiquent via une connexion cryptée pour garantir l’intégrité des données. Avec cette solution hybride, vous pouvez héberger vos données les plus sensibles et critiques sur le Cloud dédié et consacrer la solution de Cloud public à des tâches qui nécessitent soit une importante montée en charge de votre infrastructure, soit l’utilisation d’applications Saas par exemple.

Evidemment la mise en place de cette solution hybride nécessite une expertise particulière car les interactions entre les différents Cloud sont particulièrement complexes. Il est donc important de faire appel à un prestataire expérimenté.

Le Cloud, une tendance de plus en plus plébiscitée

Le Cloud Computing est une solution de plus en plus appréciée par les entreprises de par ses nombreux avantages. Face à cette tendance à la hausse, les fournisseurs de matériel informatique se mettent à développer du matériel entièrement dédié au Cloud. L’une des principales caractéristiques de ces ordinateurs nouvelle génération est un faible espace de stockage, juste assez pour faire tourner la solution de Cloud. Vos collaborateurs bénéficient alors de machines beaucoup moins coûteuses et beaucoup plus légères. Cela implique par contre d’avoir une bonne connexion internet, sans laquelle vous ne pourrez pas accéder à vos données hébergées.

Le Cloud Computing est peut-être la solution dont a besoin votre entreprise. Rapprochez-vous de votre prestataire informatique pour étudier les différentes solutions de Cloud qui pourraient répondre à vos besoins.
Nowteam peut vous accompagner dans le déploiement d’une solution Cloud adaptée à vos besoins informatiques et à vos contraintes budgétaires.