Après la vague d’attaques par ransomwares du printemps 2017, les experts en sécurité informatiques prédisent un avenir sombre pour la sureté des données et des machines. En effet, selon eux, les cyberattaques du futur seront d’une violence et d’une ampleur sans précédent et toucheront aussi bien les particuliers que les entreprises.

Les cyberattaques faciles à mettre en oeuvre.

Il est aujourd’hui extrêmement facile de mettre en oeuvre une cyberattaque suffisante pour viser les entreprises en peu de temps. Le principal enjeu de la cybersécurité est de faire face à la démocratisation et la banalisation des outils de cyberattaques alors que l’ingénierie logicielle peine à assurer la sécurité des systèmes. En clair, il est de plus en plus facile de devenir hacker et la protection des systèmes est de plus en plus complexe. A l’instar des images satellites par exemple, les technologies utilisées exclusivement par les états et les experts en sécurité seront de plus en plus accessibles aux grand public, et notamment aux cybercriminels.

Le cybercriminels ont-ils une longueur d’avance ?

Il s’agit ici d’un poncif assez répandu voulant que les cybercriminels aient sans cesse de nouvelles techniques et découvrent chaque jour de nouvelles failles pour mettre au point des cyberattaques toujours plus élaborées. Ceci n’est pas tout à fait vrai. En effet, la plupart des cyberattaques exploitent des failles de sécurité connues depuis longtemps et faciles à exploiter. Les problèmes de sécurité viennent surtout du fait que les entreprises ne prennent pas la peine d’effectuer les opérations de protection les plus simples : complexifier les mots de passe, gérer les accès, mettre les systèmes et logiciels à jour…

Les entreprises réagissent trop tard aux cyberattaques.

Les dirigeants d’entreprises prennent en compte les problèmes de sécurité informatique une fois la cyberattaque survenue. En effet, la prise de conscience intervient souvent suite à un piratage ayant entraîné un vol de données, un ralentissement ou un arrêt de l’activité, la destruction de matériel, des conséquences juridiques ou encore de lourdes pertes financières. La sécurité informatique concerne pourtant toutes les entreprises, quelle que soit leur taille et il est essentiel de mobiliser les moyens nécessaires pour la protéger. Les cybercriminels profitent de ce manque de sensibilisation des entreprises face aux dangers des cyberattaques.

La professionnalisation des cyberattaques.

On assiste à une véritable industrialisation de la cybercriminalité avec des cyberattaques de grande ampleur et une économie souterraine de plus en plus puissante. Données personnelles ou bancaires, informations des entreprises, fichiers, se revendent très facilement en ligne ce qui donne lieu à un véritable marché noir de l’information numérique. L’appât du gain engendre une explosion des cyberattaques envers les entreprises et constitue une source d’argent facile pour de plus en plus de cybercriminels. Les monnaies virtuelles comme le Bitcoin favorisent les actions cybercriminelles en rendant les opérations financières intraçables.

L’essor des ordinateurs zombies.

Un ordinateur zombie est un ordinateur infecté et utilisé pour des cyberattaques à l’insu de son propriétaire. Des ordinateurs du monde entier sont contrôlés et reliés en réseaux par les cybercriminels pour effectuer certaines actions malveillantes comme les attaques DDoS. De plus, les ordinateurs zombies permettent de brouiller les pistes pour cacher l’origine des cyberattaques ou actes malveillants. L’utilisation de machines zombies est de plus en plus fréquente et de nombreux ordinateurs, notamment des postes de travail, sont concernés. Vous devez impérativement mettre en place un système de monitoring pour contrôler les activités de votre système informatique. D’autre part, le ralentissement des machines ou l’utilisation anormale de la bande passante doivent vous alerter. Des cyberattaques sont peut être commises depuis vos ordinateurs.

Les experts en cybercriminalité sont formels : si 2016 a été une année record pour les cyberattaques, l’accalmie apparente des derniers mois laisse présager une recrudescence des cybercrimes dans les mois ou les années à venir. Il est fort probable que les attaques de grande ampleur de ransomwares comme Wannacry ou NotPetya ne soient que les prémices d’actions plus ambitieuses. De ce fait, il est indispensable d’adopter les bonnes pratiques et de protéger au plus vite votre entreprise. Certaines cyberattaques sont faciles à éviter pour peu que vous bénéficiez des conseils d’un expert en informatique. Contactez Nowteam pour effectuer un audit complet de votre système d’information et procéder à la mise en place de dispositifs de protection efficaces.